1 min de lecture Coronavirus

Les infos de 6h - Nouvelle fête clandestine à Joinville-le-Pont : ce que l'on sait

Une semaine après une soirée clandestine, les forces de l'ordre ont de nouveau dû intervenir à Joinville-le-Pont, dans la même maison, pour empêcher qu'un évènement du même type ne s'organise. 16 personnes ont été verbalisées.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Val-de-Marne : ce que l'on sait de la nouvelle fête clandestine à Joinville Crédit Image : AFP / JAIME REINA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Valentin Boissais
Valentin Boissais édité par Quentin Marchal

La commune de Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne, fait à nouveau parler d'elle en plein confinement. Une semaine après une soirée clandestine qui avait réuni entre 300 et 400 personnes malgré les mesures restrictives, la police est de nouveau intervenue, dans la soirée de ce dimanche 22 novembre, pour empêcher qu'un évènement du même type ne soit organisé dans ce loft, déjà pointé du doigt.

Au total, 16 personnes ont été verbalisées par les forces de l'ordre, qui sont intervenues en début de soirée. Les fautifs, originaires de la ville de Drancy, en Seine-Saint-Denis, déclarent être venus pour un anniversaire et se sont vus infliger une amende de 135 euros pour non-respect du confinement.

À l'intérieur, les policiers découvrent que tout était prêt pour une soirée conséquente, avec une piste de danse aménagée. Sur l'appel des voisins, la police est intervenue très tôt et le maire de Joinville-le-Pont, Olivier Dosne, s'est également rendu sur place. Il s'est dit "sidéré" de voir que cette salle des fêtes clandestine serve encore.

À écouter également dans ce journal

Justice - Le procès de Nicolas Sarkozy, dans l'affaire dite "des écoutes", débute ce lundi 23 novembre. L'ancien président de la République y est poursuivi pour "corruption" et "trafic d’influence", une première dans la Ve République.

À lire aussi
Le coronavirus "SARS-CoV-2" (illustration) coronavirus
Coronavirus en Belgique : des cas du variant anglais dans une maison de retraite, trois morts

Coronavirus - Le ministère de l'Agriculture a annoncé, ce dimanche 22 novembre, qu'un élevage de visons, situé en Eure-et-Loir, a été contaminé par la Covid-19. Un millier d'animaux ont été abattus. C'est la première fois qu'un élevage français est concerné depuis le début de l'épidémie.

Politique - Alors que les indicateurs sanitaires progressent depuis une semaine, Emmanuel Macron va s'adresser aux Français, ce mardi 24 novembre, pour annoncer les contours d'un allégement des mesures liées à l'épidémie de la Covid-19.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Fête
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants