1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 12h30 - Marseille : début du procès des ex-policiers de la BAC Nord
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Marseille : début du procès des ex-policiers de la BAC Nord

Le procès dit "de la BAC Nord" a débuté lundi, en présence de 16 de ces 18 anciens policiers de la brigade anti-criminalité de Marseille, accusés d'avoir dépouillé des dealers de drogue et revendeurs de cigarettes à la sauvette.

Photo d’un brassard de police prise le 8 décembre 2020 à Créteil. (Illustration)
Photo d’un brassard de police prise le 8 décembre 2020 à Créteil. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
RTL Midi du 12 avril 2021
26:32
RTL Midi du 12 avril 2021
26:32
Etienne Baudu - édité par Venantia Petillault

Ils sont poursuivis pour avoir volé de la drogue, de l'argent, des cigarettes à des voleurs et autres dealers. Sont-ils vraiment des ripoux ou se sont-ils comportés en cow-boys au mépris de la procédure ? 16 policiers de la Brigade anti-criminalité des quartiers nord de Marseille comparaissent en correctionnelle pour des méthodes pour le moins douteuses. Trois d'entre eux ont été révoqués et à l'ouverture du procès, ils se disent bien décidés à défendre leur honneur.

Ils défilent les uns derrière les autres. Pourquoi ont-ils choisi cette brigade anti-criminalité ? Demande la présidente. "Je suis né dans ces quartiers, ma femme aussi, j'y ai grandi et le métier de policier c'est saisir, interpeller et on repart sur le terrain", pour l'un. Pour un autre, "je me sentais utile dans cette équipe", et pour un troisième "dans cette brigade on bossait pour les gens, on était policiers même en dehors du boulot".

La présidente leur demande quelles sont leurs vies depuis 2012. L'un est resté dans la police après trois mois d'exclusion puis il y a ceux qui ont été révoqués, comme Bruno Carrasco : "La police c'était toute ma vie, être là pour les gens", il rappelle aussi avoir sauvé une jeune fille du suicide. Il a ressenti  le besoin d'écrire un livre pour laver son honneur, il a aussi inspiré le personnage principal du film Bac Nord par Cédric Jimenez.

Régis Dutto, 41 ans, s'exprime à ce sujet. "Le métier me manque, j'ai perdu mon salaire, mon honneur, j'ai mis 10 ans à me reconstruire". Il est aujourd'hui infirmier à la prison des Baumettes pour "aider les autres, comme quand j'étais policier".

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Coronavirus - Les autotests seront autorisés à la vente dès ce lundi dans près de 6.000 pharmacies pour les personnes de plus de 15 ans.

Vaccin - À partir de lundi 12 avril, la France va pouvoir compter sur le vaccin Janssen, filiale européenne du groupe américain Johnson & Johnson.

Haïti - Sept religieux catholiques, dont deux Français, ont été enlevés dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince en Haïti.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/