1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 12h30 - Macron giflé : "Je n'ai pas de regrets", assure Damien Tarel
3 min de lecture

Les infos de 12h30 - Macron giflé : "Je n'ai pas de regrets", assure Damien Tarel

"Regretter cette gifle ce serait me renier moi-même", a assuré Damien Tarel à RTL. L'homme de 28 ans, qui est sorti de prison ce samedi, qualifie sa gifle de "légitime".

Emmanuel Macron se fait gifler par un homme lors d'un déplacement  dans la Drôme, le 8 juin 2021
Emmanuel Macron se fait gifler par un homme lors d'un déplacement dans la Drôme, le 8 juin 2021
Crédit : Twitter
Raphaël Vantard - édité par Marie Gingault

Il dit ne rien regretter, Damien Tarel, l'individu qui a giflé Emmanuel Macron le 8 juin dernier dans la Drôme, avait été condamné à 18 mois de prison dont 4 fermes. Il est sorti ce matin, à Valence, où RTL a pu le rencontrer . 

Une rencontre assez surprenante, déroutante même à certains égards. Damien Tarel, coiffé d'un béret militaire se tient debout avec sa main qui a giflé le président de la République repeinte en rouge. Il hésite quelques minutes avant de nous accorder une interview et vérifie auprès de ses amis que RTL est un média "de bonne couleur" avec une rhétorique souvent proche des mouvements des Gilets jaunes. 

Damien Tarel refuse d'être placé à l'extrême droite de l'échiquier politique. Non, sa gifle contre Emmanuel Macron n'était pas préméditée et non, il ne la regrette pas. "Je ne regrette pas, pour moi c'est juste une gifle. C'est peut-être la première gifle de l'histoire qui aboutit à une peine de prison. Je n'ai pas de regrets", assure celui qui dit comprendre que ces mots "puissent choquer certaines personnes". 

"Je vois beaucoup de gens qui sortent de prison qui n'ont absolument aucun regret pour des faits totalement ignobles, moi j'estime avoir fait une gifle que je pourrais qualifier de légitime donc ce serait difficile pour moi de la regretter", poursuit Damien Tarel au micro de RTL avant de conclure : "Regretter cette gifle ce serait me renier moi-même". 

À lire aussi

Guidé par ses soutiens, des amis de longue date mais aussi de nouvelles connaissances faites à distance en prison, Damien Tarel participe actuellement à une manifestation anti-passe sanitaire à Valence. Il y est souvent accueilli par des applaudissements. Il veut ensuite retrouver un peu de calme auprès de sa compagne à Saint-Vallier en attendant son procès en appel dans quelques semaines. 

À écouter également dans ce journal :

11 septembre - Une attaque qui a changé l'histoire. Vingt ans après les attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis commémorent cette tragédie qui a fait près de 3.000 morts.  

Coronavirus - Neuvième semaine de manifestations dans tout le pays contre le passe sanitaire. La vaccination sera rendue obligatoire mercredi prochain pour les soignants. Les autorités s'attendent à un rebond de la mobilisation avec quelque 200 cortèges annoncés.
 
Agnès Buzyn mise en examen - 16 plaintes retenues par la Cour de justice de la République contre l'ancienne ministre de la Santé. Agnès Buzyn a été mise en examen pour "mise en danger de la vie d'autrui" vendredi soir. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/