1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 11 septembre 2001 : "On ne pouvait pas penser une telle horreur", déplore Dominique Simonnet
1 min de lecture

11 septembre 2001 : "On ne pouvait pas penser une telle horreur", déplore Dominique Simonnet

INVITÉ RTL - Pour le journaliste et écrivain Dominique Simonnet "cette stupeur et cette incompréhension marquera sans doute à jamais" l'histoire.

Le World Trade Center, le 11 septembre 2001 à New York
Le World Trade Center, le 11 septembre 2001 à New York
Crédit : HENNY RAY ABRAMS / AFP
11 septembre 2001 : "Il y a eu une sous-estimation de la menace", dit Simonnet
08:22
Stéphane Carpentier & Marie Gingault

En ce 11 septembre 2021, les États-Unis replongent dans l'horreur des attentats survenus il y a vingt ans. Dominique Simonnet, spécialiste du géant outre-atlantique et co-auteur de l'enquête 11 septembre : Le jour du chaos, revient sur la tragédie au micro de RTL. 

Tout le monde se souvient de ce jour du 11 septembre 2001, où le World Trade Center et le Pentagone ont été la cible des terroristes. "Une rupture historique" que les États-Unis n'oublieront jamais, assure Dominique Simmonet. "Cette stupeur et cette incompréhension marquera sans doutes à jamais parce que c'est un changement historique. Dans le siècle précédent on disait 'où étais-tu quand Armstrong a marché sur la Lune ?', là on dit 'où étais-tu quand tu as appris le 11 septembre ? Donc il y a du choc entre l'universel et l'intime, entre la grande histoire et la petite histoire", précise-t-il. 

"Ça fait partie de l'histoire américaine mais aussi de la nôtre (...) C'était inimaginable et impensable, c'est pour ça que ça a été un jour de chaos, parce qu'on ne pouvait pas penser une telle horreur", souligne le spécialiste de la politique américaine, qui précise dans son livre que le pouvoir américain a sous-estimé la menace. 

"Il y a eu des alertes de la CIA auprès de la Maison-Blanche (...) et même quelques jours avant un briefing au président disant 'Ben Laden est déterminé à frapper les États-Unis' et on a vu la plus grande puissance du monde être mise en échec par une quinzaine de fous", relate-t-il. "Il y a eu une sous-estimation de cette menace, on n'avait pas encore compris quelle était la vraie réalité mondiale de la menace islamiste", concède Dominique Simonnet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/