1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les actualités de 6h - Val-d'Oise : Soupçonné de violence, un enseignant se suicide
1 min de lecture

Les actualités de 6h - Val-d'Oise : Soupçonné de violence, un enseignant se suicide

Visé par la plainte d’une mère de famille qui l’accuse de violence sur son fils, un instituteur de l’école Flammarion d’Eaubonne dans le Val-d'Oise s’est donné la mort.

Des élèves dans une classe d'école (illustration)
Des élèves dans une classe d'école (illustration)
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Les actualités de 6h - Val-d'Oise : Soupçonné de violence, un enseignant se suicide
08:52
Les actualités de 6h - Val-d'Oise : Soupçonné de violence, un enseignant se suicide
08:51
- édité par Cassandre Jeannin

Un instituteur de 57 ans, sous le coup d'une plainte, a mis fin à ses jours vendredi 15 mars. Il travaillait à l'école Flammarion d'Eaubonne dans le Val-d'Oise. Une mère l'accusait d'avoir violenté son enfant. Dans un mot retrouvé sur lui, il explique n'avoir pas supporté sa mise en cause.

L'enseignant était très apprécié et proche de la retraite. D'après ses collègues, l'incident à l'origine du drame serait en fait mineur, une chute de quelques marches dans un escalier occasionnant une très légère éraflure au dos. L'enfant avait refusé d'obéir à cet enseignant.
 
L'homme, parti faire un jogging, n’est jamais revenu. Il a été retrouvé quelques heures plus tard, pendu à un arbre dans la forêt de Montmorency (Val-d'Oise). Le suicide de l'instituteur en classe primaire a provoqué un émoi considérable dans la communauté scolaire, bouleversée par son geste. Il sera inhumé jeudi 21 mars dans le cimetière de Montlignon.

À écouter également dans ce journal

Gilets jaunes - Le gouvernement a annoncé que l'armée viendrait en renfort, samedi 23 mars, pour l'acte 19 des "gilets jaunes". La mission Sentinelle assurera la sécurité de certains monuments mais aussi du quartier de l'Elysée.

Italie - 51 collégiens ont été pris en otage par le chauffeur de leur bus scolaire. Il a ligoté les enfants et menacé de mettre le feu, invoquant le drame des migrants en Méditerranée. Les carabiniers ont pu intervenir à temps grâce à un élève qui les a prévenu avec son téléphone. 

Nouvelle-Zélande - La Nouvelle-Zélande a banni les armes lourdes. Les fusils semi-automatiques et fusils d'assaut ne seront plus en vente libre, a annoncé cette nuit la première ministre, 5 jours après la tuerie de Christchurch.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/