1 min de lecture Société

Islamisme : pourquoi les poursuites contre les mosquées sont quasi inexistantes

ÉCLAIRAGE - Depuis 2017, sept lieux de culte ont été fermés, souvent pour des prêches incitant à la haine, mais jamais pour des faits de terrorisme.

>
Islamisme : pourquoi les poursuites contre les mosquées sont quasi inexistantes Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Sina Mir présente "Immersions" sur RTL
Sina Mir
édité par Paul Turban

Gérald Darmanin se veut inflexible après l'assassinat de Samuel Paty et souhaite frapper fort. Tous ceux qui ont participé au lynchage doivent désormais en payer le prix. Le ministre de l'Intérieur qui exige notamment la fermeture de la mosquée de Pantin dont l'imam avait relayé la vidéo de ce père de famille appelant à sévir contre Samuel Paty. Pourtant, les poursuites judiciaires contre des mosquées sont quasi inexistantes.

Depuis 2017, sept lieux de culte ont été fermés, à Sartrouville (Yvelines) ou Marseille (Bouches-du-Rhône) par exemple, souvent pour des paroles, prononcées au cours de prêches, qui pouvaient relever pour de l'incitation à la haine. Jamais pour l'instant, en revanche, la justice n'a confirmé ces interdictions par une instruction judiciaire pour des faits de terrorisme ou des sanctions pénales. 

Cette fois, la sanction ne vise pas des paroles mais des écrits. Il existe des captures d'écran de ces messages sur la page Facebook de la mosquée même s'ils ont été depuis retirés. Et le nom de Samuel Paty avait été mentionné en commentaire. 

L'association qui gère ce lieu de culte a depuis exprimé ses regrets, condamné cet attentat et voit dans l'intervention de Gérald Darmanin ce mardi soir une volonté d'apaisement pour éviter des représailles dans le contexte actuel. La mairie de Pantin, qui a offert ce terrain pour la construction de la mosquée, dit prendre acte de cette décision. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Justice Religions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants