1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. INVITÉ RTL - "Gaël Perdriau n'a pas demandé qu'on filme Gilles Artigues", martèle son avocat
2 min de lecture

INVITÉ RTL - "Gaël Perdriau n'a pas demandé qu'on filme Gilles Artigues", martèle son avocat

L'avocat de l'édile stéphanois a choisi RTL pour répondre aux accusations qui visent l'élu. L'ancien premier adjoint Gilles Artigues reproche au maire d'être à l'origine d'un chantage d'ordre sexuel.

Christophe Ingrain, avocat de Gaël Perdriau sur RTL.
Christophe Ingrain, avocat de Gaël Perdriau sur RTL.
Crédit : RTL
Saint-Etienne : Me Christophe Ingrain, l'avocat de Gaël Perdriau, est l'invité de RTL
00:10:30
INVITÉ RTL - "Gaël Perdriau n'a pas demandé qu'on filme Gilles Artigues", martèle son avocat
00:10:30
micro generique
Benoît Leroy

L'affaire secoue Saint-Étienne. Ce mercredi 14 septembre, l'avocat du maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau a défendu son client sur RTL. "Gaël Perdriau n'a jamais demandé à filmer Gilles Artigues. Il n'a jamais vu ou utilisé le film pour obtenir quelque chose", assure Me Christophe Ingrain, au micro de RTL. Pour rappel, le maire de Saint-Étienne est accusé par son ancien premier adjoint d'être lié à une affaire de chantage d'ordre sexuel.

Sur le fond du dossier, l'avocat explique avoir "du mal" à voir où se situerait le chantage. "Gaël Perdriau et moi ne comprenons pas en quoi peut consister ce chantage. Gaël Perdriau n'a jamais empêché [Gilles Artigues] de se présenter aux élections, il l'a soutenu à chaque candidature", malgré plusieurs échecs. Concernant les enregistrements dévoilés par nos confrères de Mediapart, l'avocat du maire explique qu'il s'agit d'enregistrements partiels. "Nous n'avons pas le début de la conversation, ni la fin", critique-t-il. 

Néanmoins, Gaël Perdriau - par le truchement de son avocat - ne conteste pas la véracité de ces propos. "Est-ce excessif ? Oui. Est-ce une infraction pénale ? Non", juge l'avocat au micro de RTL. Il assure qu'au moment de la rencontre, en 2017, "il n'y a pas de contentieux" entre les deux hommes. "Pour être transparent, il ne pense que cela soit très glorieux d'avoir tenu ces propos", avoue l'avocat.

Mercredi, quatre autres personnes ont été placées en garde à vue par les enquêteurs. Parmi elles, un homme explique avoir participé à un "complot". L'individu accuse le maire stéphanois d'avoir utilisé une subvention publique pour rémunérer des personnes. "Gaël Perdriau rejette ces accusations, ce n'est pas parce que quelqu'un accuse une personnalité politique qu'il est coupable. Gaël Perdriau n'avait pas de raison de payer quelqu'un", martèle l'avocat.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire