3 min de lecture Incendie à Notre-Dame

Incendie à Notre-Dame : début, durée, montant... La reconstruction en question

ÉCLAIRAGE - Quand rouvrira la cathédrale ravagée lundi 15 avril par un gigantesque incendie ? Toiture, charpente et flèche seront-elles reconstruites à l'identique ? Pour quel coût ? Premiers éléments de réponse.

La cathédrale Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie du 15 avril 2019
La cathédrale Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie du 15 avril 2019 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et AFP

Après une nuit entière à lutter contre les flammes, les pompiers sont parvenus à maîtriser mardi 16 avril au lever du jour l'incendie apparemment accidentel qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le drame a soulevé une vague d'émotion et provoqué un afflux de dons pour financer une reconstruction qui s'annonce titanesque. 

Selon le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez, le sauvetage de l'édifice vieux de plus de 800 ans s'est joué "à un quart d'heure, une demi-heure près". "Globalement, la structure tient bon" mais des "vulnérabilités ont été identifiées notamment au niveau de la voûte", a-t-il souligné. 

Combien de temps faudra-t-il pour restaurer "NDDP", comme l'a promis le président Emmanuel Macron ? Sera-t-il possible de retrouver ce joyau architectural tel qu'il était avant le sinistre ? Pour quel coût ? Le défi semble immense, même si la structure globale semble donc avoir été épargnée, à commencer par les deux tours emblématiques de la façade ouest.

À lire aussi
"Ces événements sont tragiques. Ça recrée une unité des catholiques. Dans son malheur, l'incendie donne une force pour se retrouver", explique un fidèle qui assiste à la messe de Pâques à l'église Saint-Eustache le 21 avril 2019 religions
DIAPORAMA - Pâques : après l'incendie de Notre-Dame, l'hommage à Saint-Eustache

Réouverture au public : volonté d'aller assez vite

L'intérieur de la cathédrale va probablement pouvoir rouvrir aux pratiquants et aux visiteurs dans un "délai raisonnable", après un travail de vérification de la solidité des voûtes. C'est en tout cas le vœu des autorités.

Ces voûtes peuvent toutefois avoir été ébranlées par deux chocs thermiques successifs, provoqués par le feu et ensuite par l'eau qui ont saturé les poutres. Des expertises et minutieuses seront menées.  

Coût de la reconstruction : en centaines de millions d'euros

Les chiffres varient selon les techniques traditionnelles ou nouvelles qui pourront être utilisées, mais atteindront de toute façon plusieurs centaines de millions d'euros selon les experts. L'élan de solidarité en marche devrait permettre de couvrir ce budget. "Cette fois, ce n'est pas l'argent qui va manquer", résume l'animateur Stéphane Bern.

Délais : très variables

Les pronostics sur les délais d'une restauration complète sont très variables. Il faudra "dix à vingt ans minimum", estime Stéphane Bern, en commençant par l'évaluation des dommages, les arbitrages à prendre sur des manières de procéder et les appels d'offre

Les travaux préparatoires, d'assainissement, de consolidation, de séchage prendront également du temps. Une fois les arbitrages pris, les entreprises compétentes qui disposent des savoir-faire nécessaires pourront mener la restauration relativement vite, selon les experts. 

Charpentes : divergences sur les matériaux

Redonner à la cathédrale sa figure d'origine ne pose a priori pas de problème. Mais les magnifiques charpentes, notamment du chœur et de la nef, avec leur densité de traces historiques depuis le XIIe siècle, sont perdues pour toujours. Cet ensemble est une des plus belles charpentes de France, et c'est pour les historiens une perte considérable d'un patrimoine qui raconte une histoire et un savoir faire d'artisans, parfois de père en fils. 

Les charpentes en chêne seront-elles refaites exactement comme l'ont voulu les bâtisseurs, dans les règles de l'art et le respect de savoirs ancestraux ? C'est le vœu de nombreux architectes et de Stéphane Bern. Mais d'autres plaident pour une reconstruction plus rapide, avec des structures métalliques ou de béton. 

Reconstruction de la Flèche

La reconstitution de la flèche, finalement d'assez petite taille malgré son point culminant à 93 m de haut, ne devrait pas poser de problème. Elle avait déjà été reconstituée par Eugène Viollet-Le-Duc au XIXe siècle.  

Échafaudages : géants et complexes

Pour toute cette rénovation, il va falloir mettre en place des échafaudages géants et complexes, et aussi probablement placer au dessus de la cathédrale un parapluie géant pour que les combles sèchent

Puis les bois devront être enlevés, avec prudence, pour éviter tout déséquilibre. Commencera ensuite une longue phase de séchage. S'il fallait étayer les voûtes qui s'élèvent à 33 mètres, ce serait complexe en termes d'échafaudages. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie à Notre-Dame Incendie Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797442895
Incendie à Notre-Dame : début, durée, montant... La reconstruction en question
Incendie à Notre-Dame : début, durée, montant... La reconstruction en question
ÉCLAIRAGE - Quand rouvrira la cathédrale ravagée lundi 15 avril par un gigantesque incendie ? Toiture, charpente et flèche seront-elles reconstruites à l'identique ? Pour quel coût ? Premiers éléments de réponse.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/incendie-de-notre-dame-debut-duree-montant-la-reconstruction-en-question-7797442895
2019-04-17 06:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2BMCuqN10Bv6Oj2d4E1gOw/330v220-2/online/image/2019/0416/7797442954_la-cathedrale-notre-dame-de-paris-au-lendemain-de-l-incendie-du-15-avril-2019.png