2 min de lecture Faits divers

Incendie à Paris : pourquoi l'intervention a-t-elle été difficile ?

Pour venir à bout de l'incendie d'un immeuble du XVIe arrondissement de Paris, 200 pompiers ont été mobilisés. Il a fallu plus de 5 heures aux soldats du feu pour éteindre les flammes.

>
Incendie à Paris : pourquoi l'intervention a été difficile ? Crédit Image : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

L'incendie d'un immeuble dans le XVIe arrondissement de Paris, dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 février, a mobilisé 200 pompiers. Un bilan "encore provisoire" fait état de 10 morts et de 37 blessés dont 8 pompiers. 

Il a fallu plus de 5 heures aux soldats du feu pour venir à bout des flammes. Situé rue Erlanger, l'immeuble incendié est un immeuble récent, qui date des années 1970, et compte 8 étages. Sa particularité : être enclavé, c'est-à dire qu'il ne donne pas sur la rue. Sa façade donne sur une cour. Et cela présente une difficulté pour les pompiers. 

"On est obligés de traverser un premier immeuble d'habitation pour pouvoir arriver à cette cour, et enfin procéder à nos actions", a expliqué sur RTL le capitaine Clément Cognon, porte-parole des pompiers. "On n'a pas pu déployer nos véhicules-échelles pour pouvoir procéder au sauvetage. Il a fallu pénétrer dans la cour avec des échelles à main pour partir à l'ascension de l'immeuble", a-t-il détaillé.

Ces échelles sont des échelles à crochets, qui se fixent directement sur les fenêtres de l'immeuble. Il s'agit d'un matériel très lourd, que les pompiers ont du parfois porter à bout de bras, d'où des conditions d'intervention très difficiles. Les soldats du feu ont ainsi procéder au sauvetage d'une cinquantaine de personnes, "avec une prise de risque considérable". 

Une propagation très rapide du feu

À lire aussi
Ron Ely et son épouse Valerie Lundeen Ely. faits divers
États-Unis : la femme de l'acteur Ron Ely, qui a joué "Tarzan", poignardée à mort par son fils

Sur RTL, le capitaine Clément Cognon, porte-parole des pompiers, a expliqué les raisons de la propagation très rapide du feu. Deux facteurs ont joué selon lui : "le mobilier qui est présent dans tous les appartements" a permis "un développement du feu", et "les gens peuvent avoir ouvert les portes palières, ce qui a naturellement permis la propagation" de l'incendie. 

Le capitaine en a ainsi profité pour rappeler les règles de sécurité. "Dans le cas de figure où on a un incendie d'habitation, il faut penser à fermer la porte, c'est le réflexe salvateur. C'est-à-dire que si le feu est à l'extérieur de chez vous, vous vous confinez dans l'appartement. Si le feu est à l'intérieur, vous confinez le feu à l'intérieur", a expliqué le capital Clément Cognon.

L'origine de l'incendie est encore inconnue à ce stade, mais la piste criminelle est privilégiée. Une habitante de l'immeuble voisin a été interpellée et placée en garde à vue peu après l'incendie. Âgée de 40 ans, elle présente des "antécédents psychiatriques" et dans des propos très confus aux policiers, elle a parlé d'un contentieux avec l'un de ses voisins. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Enquête Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants