1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Incendie à Paris : ce que l'on sait de la femme interpellée
1 min de lecture

Incendie à Paris : ce que l'on sait de la femme interpellée

Un incendie dans un immeuble du 16e arrondissement a fait 10 morts et 30 blessés, dont 6 pompiers, dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 février. Une femme a été interpellée sur les lieux, alors qu'elle tentait d’incendier une voiture.

Une photo de l'incendie dans un immeuble de la rue Erlanger, dans le 16e arrondissement de Paris, prise par les pompiers.
Une photo de l'incendie dans un immeuble de la rue Erlanger, dans le 16e arrondissement de Paris, prise par les pompiers.
Crédit : HO / BSPP - Brigade de sapeurs-pompiers de Paris / AFP
Incendie à Paris : une femme placée en garde à vue
01:12
micro generique
La rédaction de RTL

Un incendie s'est déclaré dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 février dans un immeuble du XVIe arrondissement de Paris, rue Erlanger. Un bilan provisoire fait état de 10 morts, ainsi que 37 blessés dont 8 pompiers. 

La piste criminelle est privilégiée, notamment celle d'une querelle de voisinage. Rapidement après le déclenchement du feu, une femme a été interpellée par la Brigade anti-criminalité (Bac) à 00h53 et placée en garde à vue. Elle semblait avoir consommé de l'alcool, a-t-on appris. Elle est âgée de 40 ans et habite l'immeuble à côté de celui qui a été en partie dévasté par les flammes, au 17 bis rue Erlanger. 

D'après nos informations, elle a tenu des propos confus aux policiers, parlant d'un contentieux avec l'un de ses voisins. Une source policière a indiqué à l'AFP qu'elle était en conflit récurrent avec son voisin pompier, avec qui elle s'était disputée dans la soirée. La police s'était déplacée pour un trouble de voisinage. 

Des "antécédents psychiatriques"

Elle a par ailleurs été interpellée alors qu'elle mettait le feu au véhicule de ce voisin et qu'elle avait déjà incendié une poubelle. Une information confirmée par le préfet de police, Michel Delpuech, sur RTL. 

À lire aussi

Le procureur de la République, Rémi Heitz, a indiqué lors d'un point presse sur les lieux du drame que cette femme présentait des "antécédents psychiatriques". D'après nos informations, elle a déjà fait un séjour en hôpital psychiatrique. Les policiers envisagent donc de procéder à une expertise psychologique. 

Selon nos informations, elle est soupçonnée d'avoir mis le feu à plusieurs endroits de l'immeuble : au deuxième, septième et huitième étage. Une enquête a été ouverte pour "destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort" et confiée à la police judiciaire, a annoncé le parquet de Paris. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/