1 min de lecture Incendie à Notre-Dame

Incendie à Notre-Dame de Paris : la piste accidentelle toujours privilégiée

La piste d'un départ de feu accidentel sur le toit de la cathédrale reste toujours privilégiée par les 40 enquêteurs de la brigade criminelle.

Un membre de la police judiciaire dans la cathédrale le 16 avril 2019
Un membre de la police judiciaire dans la cathédrale le 16 avril 2019 Crédit : Christophe PETIT TESSON / POOL / AFP
Thomas Prouteau édité par Thomas Pierre

L'enquête hors-norme pour déterminer les circonstances de l'incendie de Notre-Dame de Paris se poursuit. Près de 10 personnes ont déjà été entendues par les enquêteurs de la brigade criminelle. Les auditions vont continuer. Elles concerneront ce jeudi 18 avril de nouveaux témoins et, en vue de compléments, des personnes déjà entendues. 

Des enquêteurs de l'identité judiciaire et du laboratoire central de la préfecture ont pu accéder à certains endroits du site et commencer leurs constatations. S'il n'exclut aucune hypothèse, le parquet de Paris rappelle, qu'à ce stade, les investigations n'ont pas mis en évidence d'éléments désignant une origine criminelle. 

La piste accidentelle demeure donc privilégiée par les 40 enquêteurs de la brigade criminelle de la Direction régionale de la police judiciaires (DRPJ) mobilisés pour déterminer l'origine de l'embrasement de la cathédrale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie à Notre-Dame Paris Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants