1 min de lecture Marseille

Immeubles effondrés à Marseille : un 8e corps, celui d'une femme, retrouvé

Le corps d'une huitième victime, celui d'une femme, a été découvert vendredi 9 novembre sous les décombres des immeubles vétustes qui se sont effondrés lundi dans le centre de Marseille.

Deux immeubles se sont effondrés à Marseille le 5 novembre 2018
Deux immeubles se sont effondrés à Marseille le 5 novembre 2018 Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann
et AFP

Le bilan s'alourdit encore. Cinq jours après l’effondrement de deux immeubles lundi 5 novembre à Marseille, le corps sans vie d'une huitième personne a été retrouvé vendredi dans journée.

La nouvelle victime est une femme. Elle a été découverte sous les décombres, a annoncé le procureur Xavier Tarabeux. Les corps de cinq hommes et deux femmes avaient déjà été retrouvés morts depuis l'effondrement spontané de deux bâtiments vétustes. Les autorités recherchaient a priori 8 personnes ensevelies dans le drame.

L'un des deux immeubles, situé au numéro 63 de la rue d'Aubagne et qui appartenait au bailleur social Marseille Habitat, était "fermé et muré", selon le maire, suite à un arrêté de péril. En revanche, celui situé au numéro 65 était toujours habité et contenait neuf appartements, selon les pompiers. Quelques heures après le drame, le président de la République avait fait part de "l'affection et de la solidarité de la Nation".

Une marche blanche organisée samedi

Mercredi 7 novembre, un collectif nommé "Noailles en colère" a été créé et celui-ci a lancé l'initiative d'une marche blanche pour rendre hommage aux victimes. Celle-ci partira à 15 heures, ce samedi 10 novembre, du haut de la rue d'Aubagne.

À lire aussi
Injection de Botox (illustration) société
Marseille : dans les cités, la chirurgie fait de plus en plus d'adeptes

Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, montré du doigt après l'accident, a quant à lui tenu à défendre sa politique en matière de logement précaire dans la ville, en mettant en avant les investissement de la mairie.

Le drame a provoqué l'indignation de nombreux habitants de la cité phocéenne. Avec le hashtag #BalanceTonTaudis, certains d'entre-eux ont dénoncé l'insalubrité des habitations. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marseille Bouches-du-rhône Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants