3 min de lecture Johnny Hallyday

Héritage de Johnny Hallyday : le tribunal de Nanterre se déclare compétent

La justice française est compétente pour trancher le litige qui déchire depuis plus d'un an la famille du chanteur. Le tribunal de Nanterre a estimé que "La résidence habituelle de Jean-Philippe Smet (...) est en France" et non aux États-Unis.

>
Héritage de Johnny : une première victoire pour Laura et David Crédit Image : Philippe Blet/SipaPress | Crédit Média : RTL | Date :
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et Jean-Alphonse Richard

La France ou la Californie ? Quelles règles de succession doivent être appliquées au cas de l’héritage Hallyday ? C'était tout l'enjeu de cette audience du tribunal de Nanterre dont nous venons d'apprendre les conclusions. Le tribunal de Nanterre s'estime en effet compétent pour juger le litige, ce qui ouvre la voie à une répartition des biens entre Laeticia Hallyday et les quatre enfants du chanteur.

Si le droit américain l'avait emporté, le testament de Johnny Hallyday aurait été reconnu comme valable et Laeticia Hallyday touchait le jackpot. Les biens du chanteur sont estimés à plusieurs dizaines de millions d'euros.

D'après les informations de nos confrères du Figaro, on compte, parmi les actifs gelés par la justice française en 2018 : la propriété de Marnes-la-Coquette (13,2 millions d'euros), la villa Jade de Saint-Barthélemy (16 millions d'euros), la villa Joy, la villa Sylvestre (détenue à 49% par le chanteur), les maisons familiales de Pacific Pallissades et Santa Monica aux États-Unis... Biens auxquels il faut ajouter les droits musicaux (1,5 millions par an de la Sacem, Spedidam et Adami) et les royalties de ses maisons de disques (4,4 millions en 2018)... En tout, le quotidien évalue les fonds gelés par la justice à 24,3 millions d'euros

Les arguments des deux camps

Côté David et Laura, on soutenait que c'était bien avec la France que leur père était le plus proche. C'est là où il séjournait régulièrement, où il avait ses amis musiciens, où il est mort, suivi d'obsèques avec les honneurs de la République, là aussi où il est enterré. Cette proximité donnerait, selon eux, une priorité aux règles juridiques françaises. "Laeticia Hallyday reconnaît elle-même qu'avec Johnny elle a épousé la Tour Eiffel, et la France. C'est donc notre Code civil qui doit s'appliquer", déclarait Me Pierre-Olivier Sur, l'un des avocats de Laura Smet à RTL.

À lire aussi
Laurent Gerra humour
Le meilleur de Laurent Gerra avec Nicolas Sarkozy et Johnny Hallyday

Côté Laetitia justement, le point de vue était tout autre. On expliquait que  Johnny avait une carte de résident fiscal en Californie, qu'il y possédait sa maison et avait scolarisé ses deux filles cadettes à Los Angeles. "Sa vie se déroulait totalement en Amérique", assure un proche.

Laeticia Hallyday va faire appel

Quelques minutes après la décision, l'avocat Me Ardavan Amir-Aslani a annoncé que Laeticia Hallyday, l'épouse du chanteuse, va faire appel de l'ordonnance du tribunal de Nanterre, qui a estimé ce mardi 28 mai être compétent pour trancher le litige sur l'héritage de Johnny Hallyday, a annoncé l'avocat de la veuve du chanteur, Me Ardavan Amir-Aslani.

Dans un entretien accordé à RTL, le conseil de Laeticia Hallyday, regrette la décision du tribunal de Nanterre. "Les procédures vont prendre au moins 15 ans", déplore-t-il. L'avocat poursuit : "On n'est même pas encore arrivé au niveau de l'audience qui va déterminer la loi compétente. On est simplement sur l'audience qui a déterminé le tribunal compétent. Ensuite, il va y avoir appel, peut-être cassation, peut-être renvoi..."

De son côté, l'avocat de Laura Smet salue la décision de la justice française, qui est "beaucoup plus qu'une victoire". "Il n'y a pas de triomphalisme à avoir, c'est une grande émotion. Laura était en larmes, elle était très émue", explique Maître Hervé Témime sur RTL. Le conseil de l'actrice ajoute : "Il y a beaucoup plus que des enjeux judiciaires et matériels, il y a des problèmes humains d'une grande profondeur".

Diplomatie familiale

Même si les deux camps s'affrontent devant le tribunal, avec l'objectif de ne faire aucune concession, le fil n'a jamais été totalement rompu entre les parties - Laura et David d'un côté, Laeticia de l'autre. Vu l'enjeu matériel et financier autour de l'héritage, les avocats des uns et des autres s'étaient rapprochés pour trouver un accord à l'amiable.

Avant de se séparer, à l'automne dernier, notamment en raison du règlement de la dette fiscale du chanteur, autour de 15 millions d'euros. Officiellement, aucune négociation n'était en cours, même si un avocat nous a clairement expliqué que "les portes restaient ouvertes et que tout le monde dans cette affaire souhaitait s'arranger".

La décision du tribunal de Nanterre sur l'avenir de l'héritage va inévitablement relancer les contacts entre les parties, qui seront alors condamnées à s'arranger discrètement ou à s’entre-déchirer pendant de longues années.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Johnny Hallyday Héritage Laura Smet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants