1 min de lecture Faits divers

Hérault : deux jeunes pêcheurs ont disparu en mer après le naufrage de leur bateau

Deux frères âgés d'une vingtaine d'années ont disparu après le chavirage de leur bateau de pêche dans la nuit de dimanche à lundi 30 novembre, au large d'Agde (Hérault).

La ville de Agde, dans l'Hérault
La ville de Agde, dans l'Hérault Crédit : RTL.fr
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

Les deux hommes n'ont toujours pas été retrouvés ce lundi. Deux jeunes pêcheurs ont disparu après le chavirage de leur bateau survenu au large d'Agde (Hérault) dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime.

C'est vers 00h15 dimanche que le Centre régional des opérations de surveillance et de sauvetage en mer Méditerranée a reçu l'appel d'une balise de détresse signalant le naufrage du navire de pêche de 12 m de long, à une vingtaine de kilomètres au large d'Agde. Le patron du bateau qui était présent à bord avec les deux jeunes frères a été retrouvé dans la nuit pas les sauveteurs, choqué et en hypothermie. L'homme a été hospitalisé. 

Immatriculé à Sète, le bateau avait son port d'attache à Agde. Les raisons du naufrage restent pour l'instant inconnues, les conditions météorologiques n'étaient pourtant pas mauvaises. D'après le porte-parole de la préfecture maritime, il y avait une bonne visibilité, une mer de niveau 2 à 3 soit une houle de 50 cm à 1,50 m et un vent faible.

Les recherches ont été abandonnées

Des moyens de secours comprenant un hélicoptère de la section aérienne gendarmerie de Montpellier relevé par la Sécurité civile ainsi que des vedettes de la société nationale de sauvetage en mer ont été dépêchés sur place. Une dizaine de navires de pêche ont également spontanément rejoint la zone du naufrage pour apporter leur concours.

À lire aussi
faits divers
Nîmes : un mort dans une fusillade au fusil d'assaut

Les recherches pour tenter de retrouver les deux frères, âgés d'une vingtaine d'années, ont été suspendues en milieu de matinée, lorsque les chances de les retrouver vivant ont été jugées épuisées, a indiqué un porte-parole de la préfecture maritime. Une enquête a été ouverte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Hérault Mer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants