1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Haute-Saône : un instructeur et son élève décèdent dans un accident d'ULM
1 min de lecture

Haute-Saône : un instructeur et son élève décèdent dans un accident d'ULM

Un instructeur d'ULM et son élève, âgés de 33 et 56 ans, sont décédés dans le crash "violent" de leur appareil à Frotey-lès-Vesoul (Haute-Saône), a-t-on appris auprès de parquet de Vesoul.

Deux hommes ont perdu la vie dans un accident d'ULM.
Deux hommes ont perdu la vie dans un accident d'ULM.
Crédit : Lilian Cazabet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Sarah Belien & AFP

Le procureur de la République parle d'un choc "violent". Deux hommes, un instructeur et son élève ont trouvé la mort dans le crash de leur engin à Frotey-lès-Vesoul (Haute-Saône), ce vendredi 30 juillet. Une enquête pour "homicide involontaire" a été ouverte, a annoncé le parquet de Vesoul.

D'après les médias locaux, l'accident s'est produit dans la matinée. "Dès le décollage, l'ULM est rapidement parti en vrille", a déclaré le procureur de la République, Emmanuel Dupic, à l'AFP. L'appareil s'est écrasé à l'aérodrome du Sabot, là où il avait décollé. "Les deux hommes sont morts sur le coup. Les corps présentent de graves traumatismes, notamment à la tête", a ajouté le procureur.

Sur place, un correspondant de l'AFP a décrit un appareil découvert le nez planté dans le sol, dans l'herbe, à l'écart de la piste. La circulation des aéronefs a été interrompue. Le propriétaire de l'appareil, décédé dans l'accident, était âgé de 56 ans. L'instructeur qui l'accompagnait avait quant à lui 33 ans, a indiqué le procureur. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place à destination des familles des victimes.

L'enquête ouverte par le parquet de Vesoul permettra de déterminer les circonstances de l'accident. Les analyses sont confiées à la brigade de gendarmerie des transports aériens de Bâle-Mulhouse, avec le soutien de la section de recherche de la gendarmerie de l'air de Vélizy-Villacoublay. Toujours selon le procureur, le Bureau d'Enquête et d'Analyse (BEA) a également ouvert une enquête. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/