1 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : l’ex-boxeur va être jugé en comparution immédiate

INFO RTL - L’ex-boxeur, soupçonné d'avoir frappé deux gendarmes samedi, va être déféré, selon une source proche du dossier.

L'ex-boxeur Christophe Dettinger
L'ex-boxeur Christophe Dettinger Crédit : Capture d'écran Facebook
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Thomas Prouteau

Christophe Dettinger, qui avait été filmé en train de frapper des gendarmes samedi, va être déféré à l'issue de sa garde à vue, ce mercredi 9 janvier, selon une décision du parquet, a indiqué une source proche du dossier. 

Il sera jugé en comparution immédiate dès ce mercredi après-midi, pour violences volontaires en réunion sur personne dépositaire de l'autorité publique. Selon nos informations, son avocate, a d'ores et déjà annoncé son intention de demander un renvoi. 

Par ailleurs, cet homme originaire de l'Essonne, ancien champion de France 2007 et 2008 des lourds-légers, est visé par une deuxième enquête, pour port d'arme illégal, nous a indiqué le parquet. 

À lire aussi
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner le 1er janvier 2019 Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : Castaner "sidéré" par les accusations de violences policières


L’ex-boxeur avait été placé en garde à vue lundi 7 janvier. Il s'était présenté lundi matin à la police, qui le recherchait activement depuis les faits.  

Deux gendarmes ont porté plainte

Samedi, lors d'une nouvelle manifestation des "gilets jaunes" dans la capitale, des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre avaient éclaté sur la passerelle qui relie les deux rives de la Seine au niveau du Jardin des Tuileries. 



Sur des images largement diffusées sur les réseaux sociaux et sur les télévisions, on voit un gendarme à terre, entouré de manifestants et frappé par l'un d'eux portant un manteau et un bonnet noir. Ce gendarme s'est vu prescrire 15 jours d'incapacité totale de travail (ITT) et a porté plainte dimanche, selon la gendarmerie. 

Sur une autre vidéo, on voit un homme portant également un manteau et un bonnet noir, attaquer tel un boxeur professionnel un gendarme derrière son bouclier. Ce dernier a eu 2 jours d'ITT et a également porté plainte. 

Invité de RTL mercredi 9 janvier, le général Richard Lizuray, directeur général de la gendarmerie nationale, fait part de son "indignation" à propos de la cagnotte mise en place pour venir en aide à Christophe Dettinger.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796174556
"Gilets jaunes" : l’ex-boxeur va être jugé en comparution immédiate
"Gilets jaunes" : l’ex-boxeur va être jugé en comparution immédiate
INFO RTL - L’ex-boxeur, soupçonné d'avoir frappé deux gendarmes samedi, va être déféré, selon une source proche du dossier.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/gilets-jaunes-l-ex-boxeur-est-defere-devant-le-juge-7796174556
2019-01-09 11:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/66kyxVgQTvmkhBzy1bkVJQ/330v220-2/online/image/2019/0109/7796175887_l-ex-boxeur-christophe-dettinger.png