1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Gilets jaunes" : l'ancien entraîneur du "boxeur" assure que "ça ne reflète pas le gamin"
1 min de lecture

"Gilets jaunes" : l'ancien entraîneur du "boxeur" assure que "ça ne reflète pas le gamin"

DOCUMENT RTL - Jacky Trompesauce, l'ancien entraîneur de Christophe D., suspecté d'avoir frappé des gendarmes lors de l'acte 8 des "gilets jaunes", appelle son ancien protégé à se rendre.

Un homme vêtu de noir a boxé un gendarme lors de l'acte 8 des "gilets jaunes", samedi 5 janvier
Un homme vêtu de noir a boxé un gendarme lors de l'acte 8 des "gilets jaunes", samedi 5 janvier
Crédit : Capture d'écran / Twitter
"Gilets jaunes" : l'ancien entraîneur du "boxeur" assure que "ça ne reflète pas le gamin"
01:29
Vincent Serrano
Journaliste

Les images tournent en boucle depuis 24 heures. La scène se passe samedi 5 janvier sur la passerelle Leopold-Sédar-Senghor, en face du Musée d'Orsay, en plein acte 8 des "gilets jaunes". Alors que des heurts ont éclaté entre manifestants et CRS, plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent un homme asséner plusieurs coups de poing ou encore frapper au sol un autre CRS. 

L'homme a rapidement été identifié. Il s'agit d'un ancien boxeur professionnel, sacré champion de France des lourds-légers il y a une dizaine d'années, aujourd'hui âgé de 37 ans. 


Au ring de Massy, le nom de la salle où reste affichés plusieurs portraits de Christian D., l'incompréhension est totale. Jacky Trompesauce, son ancien entraîneur, reconnaît le visage de celui qu'il a côtoyé pendant 15 ans. "Ça ne reflète pas du tout le gamin que j'ai connu toute sa carrière. Il est marié, il a sa femme, trois enfants... Il est très respectueux", dit-il au micro de RTL.

Ce n'est pas la peine de se faire casser la porte devant ses enfants

Jacky Trompesauce, ancien entraîneur du "boxeur de gendarmes"

S'il a essayé de le joindre à plusieurs reprises depuis la diffusion des vidéos, "le gitan de Massy", comme il était surnommé, est resté injoignable. C'est pourquoi, 24 heures après les faits, Jacky Trompesauce conseille à son ancien poulain de se rendre. "Ce n'est pas la peine de se faire casser la porte devant ses enfants. Il est intelligent, il va se rendre et il va s'expliquer", assure-t-il.

À lire aussi

Ce dimanche 6 janvier, ce boxeur est donc toujours recherché par la sûreté territoriale de Paris qui s'occupe de l'enquête. Il risque entre 3 et 5 ans de prison et jusqu'à 75.000 euros d'amende.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/