1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. VIDÉO - "Gilets jaunes" : le "boxeur de gendarmes" identifié par la police
2 min de lecture

VIDÉO - "Gilets jaunes" : le "boxeur de gendarmes" identifié par la police

L'acte 8 des "gilets jaunes" a une nouvelle fois donné lieu à de nombreuses violences ce samedi 5 janvier. Un gendarme a notamment été frappé à coups de poing samedi par un homme de 37 ans identifié comme boxeur professionnel.

Capture d'écran d'une vidéo de l'agence Line Press
Capture d'écran d'une vidéo de l'agence Line Press
Crédit : Crédit : Capture Twitter /@LinePress
Gilets jaunes : violences à Paris, un ministère attaqué
03:15
Thomas Pierre

Les images sont sidérantes. La scène se passe samedi 5 janvier sur la passerelle Leopold-Sédar-Senghor, en face du Musée d'Orsay, en plein acte 8 des "gilets jaunes". Alors que des heurts ont éclaté entre manifestants et CRS, une vidéo postée sur Twitter par l'agence Line Press montre un homme vêtu de noir mais le visage découvert, asséner des coups de poing à l'un des gendarmes, à la manière d'un combat de boxe. 

Sur d'autres images issues de la même source, on peut également voir l'homme frapper à coups de pied cette fois un CRS au sol. Samedi soir, un syndicat de policiers a confirmé qu'il s'agissait bien d'un pratiquant professionnel de ce sport de combat, en précisant qu'il avait été identifié

"Monsieur, vous qui avez frappé un collègue à terre, vous êtes identifié. Pour un boxeur, vous ne respectez apparemment pas beaucoup de règles. Nous allons vous apprendre celles du code pénal", a tweeté le syndicat policier. "Il devra rendre compte de cette attaque aussi lâche qu'intolérable", a rapidement répondu le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.

Christophe D. est un boxeur professionnel de 37 ans, évoluant dans l'Essonne, qui a même été champion de France de ce sport en 2007.

La Fédération de boxe (FFB) a réagi ce dimanche 6 janvier. Dans un communiqué, elle condamne fermement le comportement de l'ancien boxeur professionnel face aux forces de l'ordre, le qualifiant d'"inacceptable et honteux". 

À lire aussi

"La fédération, ainsi que la ligue nationale professionnelle de boxe, condamnent avec la plus grande fermeté de tels agissements d'une violence extrême qui sont totalement contraires aux valeurs prônées par notre discipline et prendront toutes les mesures en leur pouvoir afin de défendre leur image", souligne le communiqué.


"La FFB adresse son soutien à la famille et aux proches du gendarme victime du comportement de cet individu, mais également à l'ensemble des effectifs des forces de l'ordre mobilisés ardemment depuis plusieurs semaines", conclut le texte.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/