1 min de lecture Pollution

Finistère : des oiseaux mazoutés sur les plages, pas de pollution encore identifiée

VU DANS LA PRESSE - Plusieurs oiseaux mazoutés ont été découverts sur les plages bretonnes. Les investigations n'ont pas permis d'établir une pollution maritime.

Le cadavre d'un Fou de Bassan mazouté retrouvé sur la plage de Lège-Cap-Ferret, en 2003. (illustration)
Le cadavre d'un Fou de Bassan mazouté retrouvé sur la plage de Lège-Cap-Ferret, en 2003. (illustration) Crédit : DERRICK CEYRAC / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Tout a commencé ce samedi 16 novembre avec une alerte donnée par des promeneurs. Sur une plage du nord du Finistère, ils ont découvert le cadavre d'un oiseau de l'espèce guillemot à Plougasnou-Saint-Jean. D'autres animaux ont été découverts à d'autres endroits dans le même état, selon 20 Minutes.

Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) a alors mis en place des moyens importants dans l'optique d'identifier "une possible pollution maritime entre les plages de Saint-Samson et de Saint-Jean-du-Doigt", a expliqué la préfecture maritime de l'Atlantique. Pompiers et gendarmes ont ainsi été mobilisés, et un bateau de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) a visité les lieux.

"Aucune pollution n'a pu être constatée par le dispositif engagé" ce samedi a précisé la préfecture. De nouvelles recherches dimanche n'ont "pas permis d’identifier la présence d’une pollution maritime dans la zone en mer, comme sur le littoral", explique un communiqué de la préfecture maritime. Des échantillons vont être prélevés sur les cadavres de trois oiseaux repérés à Saint-Jean-du-Doigt pour analyse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Finistère Bretagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants