2 min de lecture Océans

Environnement : le matériel de pêche, cette pollution silencieuse

Des ONG ont récemment alerté sur une pollution inodore et silencieuse, le matériel de pêche. 10% des matières plastiques que l’on retrouve dans les mers et océans viendraient de cette industrie.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Le matériel de pêche, cette nouvelle pollution silencieuse Crédit Image : DAMOURETTE/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Charles Deluermoz

Le chiffre est impressionnant : chaque année, 640.000 tonnes de matériels de pèche finissent sous l’eau. Des filets, des casiers et autres pièges en tous genres sont perdus ou abandonnés au fond des mers.

Des chiffres révélés par Greenpeace reprenant un comptage de la FAO, l’organisation de l’ONU pour l’agriculture et l’alimentation. Une pollution qui se rajoute aux milliers de tonnes de déchets qui forment les fameux continents plastiques, ces agrégations de déchets qui flottent à travers les océans. 

C’est sale, c’est moche, mais ça permet de prendre des nouvelles de sa barquette plastique surgelée qui nous a régalé de lasagnes en regardant un documentaire sur les animaux en voie de disparition.

Justement, les animaux marins se sont eux les premières victimes de ce matériel de pêche abandonné. Les casiers dérivants prennent au piège les tortues, les phoques, ou les baleines, 100.000 animaux faisant des galipettes dans l’eau salé en sont victimes chaque année.

Comment faire face ?

À moins de vraiment vouloir tuer un phoque, ces abandons sont très rarement volontaires. Il est vraiment nécessaire que les professionnels se sensibilisent au sujet sachant que ce matériel, vu ces composants, mettra à peu près 600 ans pour se désintégrer.

À lire aussi
Dauphins dans la mer Méditérannée environnement
Capture accidentelle de dauphin : des répulsifs sur les filets imposés par le gouvernement

Si un filet est perdu aujourd’hui dans l’océan atlantique, il sera à l’état de poussière en 2619. D’ici là, vue la montée des eaux, les tortues auront appris à se servir de ce filet et c’est nous qui allons en pâtir. Une pollution qui ne fait pas de bruit mais qui fait d’énormes dégâts, il n’en fallait pas plus pour donner à ces objets le nom de "zombies sous-marins".

L’ONG mène des campagnes pour que les pêcheurs récupèrent leurs matériels ou pourquoi pas payer une taxe si, par mégarde, ils oublieraient de remonter leurs filets. Des idées pour l’instant difficile à appliquer car il n’y a pas de gouvernance mondiale pour gérer ces
questions. 64 % des océans échappent à la souveraineté des pays. Nous risquons donc de voir pendant encore longtemps des casiers de pêche traîner à côté d’emballages croustibat.

Le plus : un orchestre allemand adapte "Les 4 Saisons" de Vivaldi en fonction du réchauffement climatique

Cette version sera jouée samedi à Hambourg après six mois de travail. Il s’agit de prendre en compte les données sur le réchauffement climatique et par exemple, limiter le passage harmonieux entre le printemps et l’été ou carrément supprimer les chants d’oiseaux de la version originale. Ces changements seront-ils adaptés à la musique d’attente de votre centre d’impôts ? 

La note : 6/20 a un trio de constructeurs automobiles américains

Toyota, General Motors et Fiat-Chrysler saluent la décision de Donald Trump de critiquer la Californie qui souhaite durcir les normes d’émission automobiles. D’autres constructeurs comme Ford ont approuvé la décision du gouverneur du "Sunshine state".

Les multinationales de l’automobile ont compris que l’environnement était un vrai enjeu, même se positionner contre. Quoi qu'il en soit, aux États-Unis, si l’élection présidentielle a commencé, chaque pot d’échappement a choisi son candidat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Océans Environnement Pollution
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants