1 min de lecture Politique

Financement libyen : Takieddine revient sur ses accusations contre Sarkozy

L’un des principaux témoins à charge contre Nicolas Sarkozy, dans l’enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle 2007, a retiré ses accusations.

L'un des principaux témoins à charge contre Nicolas Sarkozy dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle 2007, a retiré ses accusations.
L'un des principaux témoins à charge contre Nicolas Sarkozy dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle 2007, a retiré ses accusations. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Camille Guesdon
Camille Guesdon et AFP

"Je confirme que ceci n'est pas vrai." Cette phrase a été prononcée par Ziad Takieddine, l’un des principaux témoins à charge contre l’ancien chef de l’État dans l’enquête sur les soupçons de financement libyen lors de la campagne présidentielle de 2007, ce mercredi 11 novembre. "Je le dis haut et fort (...) il n'y a pas eu de financement de campagne présidentielle de Sarkozy", a ajouté M.Takieddine en fuite à Beyrouth alors qu'il a été condamné en France en juin dernier dans le volet financier de l'affaire Karachi.

"La vérité éclate enfin", a déclaré Nicolas Sarkozy dans un message posté sur les réseaux sociaux. L’ancien président de la République est mis en examen dans ce dossier depuis mars 2018 pour "recel de détournement de fonds publics", "corruption passive" et "financement illégal de campagne électorale", et depuis mi-octobre pour "association de malfaiteurs".

Ziad Takieddine, âgé de 70 ans, est lui-même mis en examen dans ce dossier pour complicité de corruption, de trafic d'influence, et complicité de détournement de fonds publics. En novembre 2016, il avait affirmé avoir remis entre fin 2006 et début 2007 cinq millions d'euros à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et à son directeur de cabinet Claude Guéant.

Nicolas Sarkozy va saisir la justice. "Je demande à mon avocat Thierry Herzog de déposer une requête en démise en examen et d'engager une procédure pour dénonciation calomnieuse contre Ziad Takieddine dont les précédentes allégations m'ont causé un préjudice considérable", poursuit-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Procès Libye
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants