2 min de lecture Ziad Takieddine

Ziad Takieddine sur RTL : "La garde à vue de Nicolas Sarkozy est logique"

DOCUMENT RTL - L'homme d'affaires avait déclaré qu'une transaction de 5 millions d'euros avait été effectuée entre le régime libyen et la place Beauvau, lorsque Nicolas Sarkozy était encore ministre de l'Intérieur.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Ziad Takieddine sur RTL : "La garde à vue de Nicolas Sarkozy est logique" Crédit Image : ANTONIOL ANTOINE/SIPA | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue mardi 20 mars dans l'affaire du présumé financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007. Ziad Takieddine, mis en examen dans cette affaire, dit avoir été l'intermédiaire dans une transaction de 5 millions d'euros entre le régime libyen et la place Beauvau, lorsque Nicolas Sarkozy était encore ministre de l'Intérieur. 

Invité de RTL mercredi 21 mars, l'homme d'affaires franco-libanais réagit : "La garde à vue de Nicolas Sarkozy est logique, normale. Pour une fois, la Justice est déterminée à aller jusqu'à la vérité. Il faut que la justice aille jusqu'au bout des choses pour rechercher la vérité autour de cette guerre et avant la guerre avec la Libye", demande-t-il. "Ce n'est pas M. Sarkozy qui a participé à la guerre, c'est M. Sarkozy qui a initié la guerre (...) C'est pourquoi, je l'appelle criminel."

En 2016, l'homme d'affaires franco-libanais, qui a introduit Nicolas Sarkozy auprès de Mouammar Kadhafi en 2005, avait déclaré devant les caméras de Mediapart et Premières Lignes avoir remis trois valises de billets d'un montant total de 5 millions d'euros à Claude Guéant, alors directeur du cabinet du ministre, et Nicolas Sarkozy, fin 2006 et début 2007.

5 millions dans la poche de Guéant et Sarkozy

Ziad Takieddine, homme d'affaires franco-libanais
Partager la citation

Cette transaction aurait été effectuée avec en toile de fond, selon Ziad Takieddine, "un accord officiel entre la Libye et la France sous l'égide des deux ministères de l'Intérieur pour former les gens à la protection des frontières". "Ce n'était pas pour la campagne 2007" au départ, assure-t-il.

À lire aussi
Ziad Takieddine le 18 octobre 2010, à Paris. Liban
L'homme d'affaires Ziad Takieddine a passé 14 jours en prison au Liban

"J'ai remis en 2006 à M. Guéant 1,5 million d'euros", puis 3,5 millions d'euros à Nicolas Sarkozy en deux temps, détaille Ziad Takieddine sur RTL. "Bien sûr que ces 5 millions d'euros ont servi à autre chose. Ça on le savait après. Il y a eu 5 millions dans la poche de Claude Guéant et Nicolas Sarkozy."

Nicolas Sarkozy a-t-il été financé par le régime Kadhafi par un autre intermédiaire ? "Je sais que ça était vrai. La Libye a bien financé (la campagne de 2007)", selon l'homme d'affaires qui lie "totalement" la déclaration de guerre de la France à la Libye à ces transactions. Une version catégoriquement démentie par les principaux intéressés. "Je n'ai jamais vu un centime de financement libyen", assurait encore Claude Guéant mardi 20 mars sur France Info.

Takieddine déjà au cœur de l'affaire Karachi

Ziad Takieddine n'est pas un inconnu du monde politique français. Le journal d'investigation rappelle que l'homme d'affaires avait déjà avoué aux juges avoir remis des fonds au clan Balladur dans la perspective de la présidentielle de 1995, en marge de l'enquête sur l'affaire Karachi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ziad Takieddine Élection présidentielle Nicolas Sarkozy
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants