2 min de lecture Faits divers

Fête sauvage dans le Val-de-Marne : "On a peur", dit une voisine

REPORTAGE - Une fête clandestine a dégénéré à Joinville-le-Pont. 300 personnes étaient réunies dans le mépris des gestes barrière. Les voisins racontent la nuit au micro de RTL.

>
Fête sauvage dans le Val-de-Marne : "on a peur", dit une voisine Crédit Image : AFP / JAIME REINA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Valentin Boissais
Valentin Boissais édité par Paul Turban

Alors que les boites de nuit ont interdiction d'ouvrir, certains ne se privent pas d'organiser des fêtes clandestines. Dans la nuit de ce vendredi 13 novembre à samedi 14, près de 300 personnes se sont réunies lors d'une soirée privée à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne). Les voisins sont encore marqués par cette fête qui a dégénéré

Devant un loft de 300 mètres carrés, dans un quartier pavillonnaire, des dizaines de voitures sont venues se garer. "300 personnes, quand même, sur le bord de la route, raconte Nicolas, qui habite en face. Il y avait des bouteilles, il y avait des verres." Plusieurs centaines de capsules de gaz hilarant jonchaient le sol. 

À l'intérieur, il y avait la possibilité d'acheter des billets. "Il y avait un DJ, il y avait tout ce qu'il faut", se souvient Nicolas. Des vidéos ont fuité sur les réseaux sociaux. Selon les habitants, depuis juin, ces soirées sont récurrentes, y compris durant le confinement

Un risque de cluster

Cette fois-ci, la police a décidé d'intervenir. Une rixe a éclaté. "Ça s'est très mal terminé, explique une voisine. Les flics ont couru, ont cherché des gens. Il y a des gens qui sont sortis par le toit du loft et qui sont allés dans le jardin des personnes à côté." 

À lire aussi
Saint-Pétersbourg, le 6 août 2014 faits divers
Russie : un tribunal jugeait une affaire mêlant une voyante et un sextoy

Un convive a été blessé. Il a ensuite été testé positif au coronavirus à l'hôpital, de quoi rajouter de l'inquiétude du côté des riverains. "Il y a avait 300 personnes, combien ils vont être à avoir la Covid ?, s'interroge une voisine. Ils ne sont pas raisonnables. Franchement, on a peur." 

Une enquête est ouverte pour retrouver les organisateurs ainsi que le propriétaire des lieux. Le propriétaire du loft et l'organisateur de la soirée ont été interpellés et placés en garde à vue ce dimanche 15 novembre au matin, confirme une source policière à RTL. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Val-de-Marne Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants