1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Essonne : un homme de 24 ans tué par balle dans une probable rixe
1 min de lecture

Essonne : un homme de 24 ans tué par balle dans une probable rixe

Le drame serait lié à un affrontement entre deux bandes rivales de deux quartiers de l'Essonne, celui du Plateau, à Ris, et celui du Champtier-du-Coq, à Evry.

Une voiture de la police nationale dans l'Essonne (illustration)
Une voiture de la police nationale dans l'Essonne (illustration)
Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Louis Chahuneau & AFP

Les rixes entre bandes continuent d'endeuiller l'Essonne. Après la mort de deux adolescents en mars dernier, un jeune homme de 24 ans a été tué par balle dans la soirée du jeudi 8 avril, à Evry, selon le parquet de la ville.

Une bagarre a éclaté aux alentours de 22h dans un hall d'immeuble d'Evry. L'homme soupçonné d'être l'auteur du coup de feu mortel, qui habitait dans l'immeuble, a été interpellé et placé en garde-à-vue, ainsi que "cinq autres individus, membres de sa famille ou amis, présents dans son domicile dans lequel était saisie une arme à feu d'épaule", a précisé le parquet dans un communiqué.

Selon les premiers éléments de l'enquête, cette bagarre aurait pu être déclenchée par une autre rixe qui s'est produite un peu plus tôt à Ris-Orangis, et au cours de laquelle un homme de 21 ans a été blessé par balle au niveau du coude.


Les amis du jeune homme blessé, parmi lesquels figurait la future victime du meurtre, se sont rendus à Evry, "au domicile de celui qu'ils considéraient comme l'auteur du tir, pour avoir des explications", explique le communiqué. Depuis plusieurs semaines, les quartiers du Plateau, à Ris, et du Champtier-du-Coq, à Evry, s'affrontent régulièrement. L'enquête a été confiée aux services de la sureté départementale de l'Essonne.

À lire aussi

Selon la préfecture de l'Essonne, 91 rixes ont été recensées en 2020 dans le département, contre 56 en 2019. Les rixes entre bandes se sont multipliées ces derniers mois en Île-de-France. Deux jeunes mineurs sont morts à 24h d'intervalle dans l'Essonne en février à la suite de rixes. Le département de l'Essonne (91), concentre à lui seul la moitié des affrontements dans la région. Si ces affrontements ont toujours existé dans la région parisienne, ils concernent de plus en plus souvent les mineurs.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/