2 min de lecture Alerte enlèvement

Enlèvement de Mia : un cinquième suspect interpellé

Alors que les quatre suspects doivent être déférés au juge ce dimanche, on apprend qu'un cinquième suspect a été interpellé.

Alerte enlèvement déclenchée pour Mia, 8 ans.
Alerte enlèvement déclenchée pour Mia, 8 ans. Crédit : Capture d'écran Twitter @justice_gouv
Éléonore Merlin
et AFP

L'enquête progresse encore dans l'affaire de l'enlèvement de la petite Mia, 8 ans, enlevée mardi 13 avril. Le procureur de la République de Nancy, François Pérain, a annoncé l'interpellation d'un cinquième suspect vendredi à Amancey (Doubs).

Agé de 43 ans, il est soupçonné d'avoir aidé lui aussi à la préparation de l'enlèvement de l'enfant. Mais à la différence des quatre hommes qui "ont participé à l'expédition dans les Vosges, le cinquième n'y était pas mais il a contribué à sa préparation", a déclaré le procureur de la République de Nancy, François Pérain. Comme les autres suspects interpellés en région parisienne dans le cadre de cette enquête, il doit être déféré ce dimanche devant le juge d'instruction de Nancy en vue de sa mise en examen.

Appréhendés mercredi et jeudi, les quatre autre suspects ont vu leur garde à vue prolongée deux fois de 24h, à la demande du procureur de Nancy, M. François Pérain. Âgés de 23 à 60 ans et sans antécédent judiciaire, ils ont été arrêtés à Paris, en Seine-et-Marne, aux Lilas (Seine-Saint-Denis) et en Meurthe-et-Moselle. Ils sont proches des thèses de l'ultra-droite et apparentés à la mouvance survivaliste.

Le dispositif alerte enlèvement déclenché

Au cours de leur audition, ils ont déclaré avoir agi à la demande de la mère qui voulait récupérer sa fille de 8 ans dont elle n'avait plus la garde, a expliqué Nicolas Heitz, le procureur de la République d'Epinal Nicolas Heitz lors d'une conférence.

À lire aussi
Gironde
Gironde : la femme qui a attaqué un policier au couteau n'est pas décédée

"Lola Montemaggi les sollicitait via internet pour récupérer sa fille dont elle s'estimait injustement séparée dans le but de partir à l'étranger", a précisé le magistrat qui avait déclenché mardi soir le dispositif Alerte enlèvement. Le procureur de la République de Nancy est désormais en charge de ce dossier, s'agissant d'un enlèvement "en bande organisée" qui exige une compétence spécique que le tribunal d'Epinal ne possède pas.

La fillette et sa mère introuvables

Compte tenu des investigations déjà réalisées et la proximité des Vosges avec l'Allemagne, la Suisse et la Belgique, "il n'est pas à exclure que (Mia et sa mère) aient pu quitter le territoire national", a prévenu le procureur de Nancy. "Des diffusions internationales ont été réalisées pour faciliter leur localisation et leur appréhension", a-t-il indiqué.

Mia Montemaggi a été enlevée mardi 13 avril par trois hommes, par ruse et sans violence, alors qu'elle était hébergée chez sa grand-mère maternelle, désignée depuis janvier "tiers de confiance" par la justice, dans le village des Poulières, à une trentaine de kilomètres d'Epinal. Sa mère, Lola Montemaggi, 28 ans, qui n'avait plus le droit de voir Mia seule et "voulait vivre en marge de la société", a également disparu depuis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alerte enlèvement Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants