1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Drôme : un buraliste agressé après un vol de bonbons
2 min de lecture

Drôme : un buraliste agressé après un vol de bonbons

VU DANS LA PRESSE - Un gérant de tabac a été violemment agressé à Chatuzange-le-Goubet dans la Drôme. Après avoir dénoncé un vol de bonbons, il a été menacé de représailles par plusieurs clients.

Une patrouille de gendarmerie (illustration)
Une patrouille de gendarmerie (illustration)
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Florise Vaubien

Un buraliste qui tient un bureau de tabac depuis huit ans dans le quartier de Pizançon, à Chatuzange-le-Goubet (Auvergne-Rhône-Alpes), a été violemment agressé, mercredi 12 août. En cause : un vol de bonbons à hauteur de 3,60 euros.

La veille, l’enfant d’une cliente qui vient régulièrement a été surpris par un autre client en train de voler quelques bonbons. 3,60 euros de dommages : un vol anodin, mais qui déclenchera le lendemain une violente altercation.

Après avoir été témoin du délit, le client rapporte la scène au gérant du bureau de tabac qui vérifie les faits sur ses caméras de surveillance. Le lendemain, quand la même cliente revient dans la boutique, "le buraliste lui a fait remarquer ce vol", détaille le Dauphiné. S’ensuit une violente agression : la femme s’emporte, renverse les présentoirs alors que sa sœur débarque et va même jusqu’à mordre le commerçant, "avant de jeter un cendrier dans la vitrine". 

On ne se pense pas en danger en étant buralistes

Les responsables du bureau de tabac dans les colonnes du Dauphiné

L’altercation ne s’arrêtera pas là : deux jours plus tard, le compagnon de la soeur se rend sur place et menace le buraliste : "Tu vas voir ce que ça fait Daesh !", lance-t-il. Le commerçant déposera plainte le soir même auprès de la gendarmerie de Bourg-de-Péage. Mardi 18 août, les investigations mènent à l'arrestation de ce Romanais, âgé de 26 ans : une trentaine de gendarmes de la compagnie de Romans, secondés par un peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) ont été mobilisés. 

À lire aussi

Sa compagne a également été interpellée et tous deux ont été placés en garde à vue. Après avoir reconnu les faits, ils ont toutefois nuancé la menace terroriste, lancée en guise d’intimidation, d’après eux. Mercredi 19 août, la première cliente, dont le fils a commis le vol de bonbons, s’est présentée à la gendarmerie de Romans : elle a également été placée en garde à vue. 

Encore choqués, les responsables du bureau de tabac n’arrivent pas à comprendre ce déferlement de violences gratuites. "On ne s’attendait pas à ça. C’est une violence extrême, pour peu de choses (...) On est choqué par autant de violence. La plupart du temps, quand il y a un petit vol, on le fait remarquer, et ça se résout calmement. Là, c’est monté très vite dans les tours", ont-ils déclaré. Et de renchérir : "Ça a été violent, psychologiquement parlant, mais aussi physiquement. (...) On ne se pense pas en danger en étant buralistes".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/