1 min de lecture Jonathann Daval

Doubs : condamné pour avoir agressé sa femme et son fils en faisant l'éloge de J. Daval

VU DANS LA PRESSE - En juillet dernier à Besançon, un homme a étranglé sa femme et séquestré son fils de 6 ans en faisant l'apologie de Jonathann Daval. Il a été condamné à 18 mois de prison avec sursis mercredi 11 septembre.

La ville de Besançon est située dans le Doubs
La ville de Besançon est située dans le Doubs Crédit : RTL
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Un drame familial évité de peu. Le 10 juillet dernier à Besançon, ne supportant pas que sa compagne menace de le quitter, un homme est entré dans une colère noire. Il a alors étranglé sa femme, avant de séquestrer son fils de six ans sous la menace de deux couteaux de cuisine. Les policiers, rapidement sur place, l'ont interpellé à temps. 

La scène a duré une vingtaine de minutes au cours desquelles les voisins et les forces de l'ordre ont tenté de raisonner le père de famille, en vain, relate l'Est Républicain. À plusieurs reprises, le quadragénaire a mentionné Jonathann Daval, qui "avait eu les coui**** d'aller jusqu'au bout" pour "mieux se libérer de sa compagne castratrice", disait-il. Il souhaitait alors parler à sa femme des conditions de leur séparation. C'est là que les policiers sont intervenus, ont maîtrisé l'homme et récupéré le petit garçon. 

Ce Vosgien de 41 ans, commercial, n'avait aucun antécédent judiciaire. D'après l'expert psychiatrique, le père aurait une personnalité "borderline", serait sujet à un "syndrome de l'abandon" construit sur des carences affectives". Pour son geste, il a été condamné mercredi 11 septembre à 18 mois de prison avec sursis assorti d'une mise à l'épreuve de deux ans avec une obligation de soin et une interdiction de rentrer en contact avec sa femme. "Une peine au-dessus de sa tête qui le forcera à se soigner", a estimé la procureure. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jonathann Daval Faits divers Besançon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants