1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Côte d'Azur : une luxueuse propriété de la famille de l’émir du Qatar cambriolée
1 min de lecture

Côte d'Azur : une luxueuse propriété de la famille de l’émir du Qatar cambriolée

Info RTL INFO RTL - Quatre hommes cagoulés se sont introduits dans une des immenses résidences de la famille al-Thani à Mouans-Sartoux, sur les hauteurs de Cannes, et sont repartis avec des montres de luxe. Le reste du butin n'est pas connu.

L'ancien Premier ministre Sheik Hamad bin Jassem bin Jabr al-Thani en 2015
L'ancien Premier ministre Sheik Hamad bin Jassem bin Jabr al-Thani en 2015
Crédit : YOAN VALAT / POOL / AFP
Thomas Prouteau

Une équipe de cambrioleurs a fait preuve d'une audace certaine dans la nuit du 12 août en pénétrant dans une des propriétés azuréennes de la famille régnante du Qatar, les al-Thani. Un ensemble immobilier de plusieurs hectares censé être ultra-protégés. Samedi 14 août, la chargée de communication de l’Émir Sheikh Tarim bin Hamad al-Thani a précisé à RTL qu’il ne s’agissait d’une de ses propriétés, comme indiqué initialement par plusieurs sources, mais de celle d’un autre membre de la famille, l’ancien premier ministre Hamad Ben Jassim al Thani, souvent appelé HBJ, qui a également fait construire a Mouans-Sartoux une luxueuse villa en face de celle du père de l’émir actuel.

D'après plusieurs sources concordantes contactées par RTL, quatre hommes se sont introduits dans la résidence vers trois heures du matin, vraisemblablement en franchissant un des murs d'enceinte sur lequel des traces d'escalade ont pu être retrouvées. 

Dans la villa, les malfrats sont tombés sur des membres de la famille de HBJ. L'un des occupants a été braqué avec une arme à feu, selon le parquet de Grasse, avant de remettre plusieurs montres de grande valeur. Les cambrioleurs se seraient alors enfuis sans être interceptés par les services sécurité de la propriété.  Il n'y a, à ce stade, eu aucune interpellation, et on ne sait pas si d'autres objets de valeur ont été dérobés. L'enquête a été confiée aux gendarmes de la brigade de recherche Grasse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/