1 min de lecture Gironde

Bordeaux : poursuivis pour avoir forcé une handicapée mentale à se prostituer

Soupçonnés d'avoir forcé une handicapée mentale de 28 ans à se prostituer dans son appartement, quatre jeunes ont été mis en examen à Bordeaux.

Carte de Bordeaux
Carte de Bordeaux Crédit : RTL
Charles Deluermoz et AFP

Ils ont été mis en examen pour proxénétisme aggravé sur personne vulnérable et séquestration. Quatre jeunes gens, dont un mineur, sont soupçonnés d'avoir forcé une handicapée mentale de 28 ans à se prostituer dans son appartement, selon le parquet de Bordeaux.

La victime fait l'objet d'un placement de curatelle renforcée car elle aurait la maturité d'une enfant de 10 ans, a précisé le parquet, confirmant des informations parues dans la presse locale. C'est un "client" de la victime, domiciliée à Cenon, dans la banlieue de Bordeaux, qui a dénoncé les faits aux services de police, selon la même source.

Les quatre suspects sont deux filles et un garçon âgés entre 18 et 22 ans ainsi qu'un adolescent de 17 ans. Trois d'entre eux ont été placés en détention provisoire samedi et l'autre a sollicité un débat différé devant le juge des libertés et de la détention qui doit avoir lieu ce mardi 5 mai.

L'information judiciaire avait été ouverte jeudi des chefs de "proxénétisme aggravé par la vulnérabilité de la victime et séquestration destinée à faciliter la commission d'un crime ou d'un délit avec libération avant le 7e jour". D'après la presse locale, les tortionnaires présumés s'étaient installés chez la jeune femme, qu'ils violentaient et privaient de nourriture. Les sévices auraient duré pendant environ une semaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gironde Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants