1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Belfort : 237 faux sinistres, 31 fausses cartes d'identité... L'incroyable parcours d'un escroc condamné
1 min de lecture

Belfort : 237 faux sinistres, 31 fausses cartes d'identité... L'incroyable parcours d'un escroc condamné

VU DANS LA PRESSE - Le prévenu avait mis en place un stratagème complexe pour pouvoir accumuler les transactions immobilières et, ensuite, rembourser les établissements bancaires. Il a été rattrapé par ses malversations.

La ville de Belfort.
La ville de Belfort.
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
micro generique
Benoît Leroy

Les chiffres évoqués par le tribunal de Belfort donneraient presque le tournis. Un sexagénaire belfortain a été jugé pour "escroquerie", "faux" et "usage de faux" après avoir déclaré plus de 230 faux sinistres à ses assurances, en l'espace de six ans. Condamné à purger une peine de six mois de prison ferme, très probablement aménagé sous le régime de la détention électronique à domicile. La justice l'a, surtout, obligé à indemniser les assurances et les banques. En tout, le préjudice s'élève à plus d'1,7 million d'euros.

D'après nos confrères du Parisien, l'homme avait mis sur pied un stratagème bien huilé pour mener à bien ses méfaits, sans être inquiété par la justice... jusqu'à maintenant. En effet, en plusieurs années, l'homme a multiplié la création de société civile immobilière (SCI), des structures permettant de faire écran. Dans le même temps, il se servait de l'une des 31 fausses cartes d'identité qu'il avait en sa possession, pour faire des demandes de prêts aux établissements bancaires. En tout, l'homme avait réussi à acheter 160 appartements.

Or, tombé dans un cercle vicieux où il devait ensuite rembourser les banques, l'individu n'a rien trouvé de mieux que de faire de fausses déclarations aux assurances, pour obtenir des indemnisations. Et pour cause, au fil des années, la dette bancaire a tellement augmenté qu'elle a fini par atteindre les 3,3 millions d'euros. En tout, l'homme a déclaré 237 faux sinistres à ses assurances.

Condamné à cinq ans de prison, dont quatre ans et demi avec sursis, l'homme va donc, désormais, devoir faire face à ses dettes. Pour combler, en partie, cette addition abyssale, la justice lui a confisqué l'ensemble des appartements qu'il détenait encore.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire