1 min de lecture Terrorisme

Attentat déjoué en 2016 : Réda Kriket condamné à 24 ans de réclusion

Condamné à 24 ans de réclusion criminelle pour avoir projeté un attentat en France avant l'Euro 2016, Réda Kriket assure qu'il n'avait "aucune intention de faire un attentat, ni d'aider à faire un attentat".

Esquisse du procès pour le projet d'attentat déjoué en France avant l'Euro 2016
Esquisse du procès pour le projet d'attentat déjoué en France avant l'Euro 2016 Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
Nicolas Barreiro et AFP

Il est accusé d'avoir projeté un attentat jihadiste en France, déjoué avec la saisie en mars 2016 d'un arsenal de guerre dans un appartement de la région parisienne. Réda Kriket a été condamné ce vendredi 9 avril, à 24 ans de réclusion criminelle. La Cour d'assises spéciale, qui a assorti cette peine d'une période de sûreté des deux tiers, n'a pas donné les motivations de sa décision. 

Les cinq magistrats professionnels ont condamné à la même peine les deux coaccusés, Anis Bahri et Abderrahmane Ameuroud, présentés par l'accusation comme "le trio à la manœuvre" d'un projet d'attaque qui "s'annonçait meurtrière". De son côté, le parquet national antiterroriste (Pnat) avait réclamé la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre des trois hommes. 

Pour l'accusation, le projet d'action violente "s'inscrivait dans la vague d'attentats perpétrés" en 2015 et 2016 en France et en Europe, "en lien avec l'État islamique. "Je n'avais aucune intention de faire un attentat, ni d'aider à faire un attentat", a clamé une dernière fois Réda Kriket vendredi matin, avant que la cour ne se retire pour délibérer. "Mon intention était de faire du banditisme", a-t-il ajouté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Justice Attentat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants