1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attaque du Thalys : "On était acculés comme dans une souricière", confie Jean-Hugues Anglade

Attaque du Thalys : "On était acculés comme dans une souricière", confie Jean-Hugues Anglade

L'acteur Jean-Hugues Anglade, rescapé de l'attaque du Thalys en août 2015, a raconté lors du procès comment lui et sa famille ont essayé de fuir le tireur.

Jean-Hugues Anglade le 20 mai 2015 au Festival de Cannes.
Jean-Hugues Anglade le 20 mai 2015 au Festival de Cannes.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste

Les témoignages se succèdent à la barre lors du procès de l'attentat déjoué du Thalys d'août 2015. Ce lundi, c'est au tour de l'acteur Jean-Hugues Anglade, présent à bord du train Thalys Amsterdam-Paris avec sa compagne et ses enfants, de raconter ce qu'il a vécu ce 21 août 2015. L'acteur, qui rentrait de week-end, était dans le wagon voisin de celui où est monté Ayoub El Khazzani, muni d'une kalachnikov et de près de 300 munitions.

"Une femme a déboulé dans notre voiture en criant 'he's shooting people, he's shooting people, il tire'", raconte t-il à la barre. L'acteur, qui avait vivement critiqué le personnel du Thalys dans les médias après l'attaque, a expliqué lors du procès qu'un contrôleur et deux hôtesses de restauration sont passés en courant et se sont rués dans le "fourgon", un local qui se verrouille de l'intérieur, situé à l'avant de la voiture. 

Pris de peur, l'acteur et d'autres passagers s'y sont précipités, demandant à ce qu'on leur ouvre la porte. "Ils ne voulaient pas. On aurait au moins pu mettre en sécurité les enfants. Ça m'a beaucoup choqué", raconte Jean-Hugues Anglade. "On est restés là, seuls, abandonnés, impuissants. D'où mon mécontentement. On était acculés comme dans une souricière", ajoute t-il.

Le contrôleur, qui s'était enfermé dans le fourgon avec les hôtesses et quelques passagers, s'est expliqué à la barre jeudi. "On pensait que c'était le carnage. J'étais plus moi-même, j'étais comme un animal qui cherche à fuir son prédateur", avait-il témoigné.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/