1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Saint-Aubin : "Ils ont gâché la vie de mes parents", accuse François Saint-Aubin
2 min de lecture

Affaire Saint-Aubin : "Ils ont gâché la vie de mes parents", accuse François Saint-Aubin

Le 5 juillet 1964, Jean-Claude Saint-Aubin et son amie Dominique Kaydasch, sont tués dans un accident de la route. François Saint-Aubin, le frère de la victime, revient sur l'affaire dans "L'heure du crime".

Affaire Saint Aubin
Affaire Saint Aubin
L'INTÉGRALE - L'affaire Saint Aubin : accident fortuit, meurtre ou secret d'Etat ?
00:38:25
L'ENQUÊTE - L'affaire Saint-Aubin : le secret d'Etat de la nationale 7
00:15:36
Jean-Alphonse Richard & Agathe Abelard

Ce qui peut passer pour un banal accident de la route, n'en n'est pas un pour la famille Saint-Aubin. Le 5 juillet 1964, Jean-Claude Saint-Aubin et son amie Dominique Kaydasch, sont tués dans un accident de la route. Leur voiture s’est écrasée contre un arbre près de Fréjus dans le Var.

Les Saint-Aubin décident de mener l’enquête, convaincus qu'il s'agit d'une opération provoquée par un commando de barbouzes. Ce dernier aurait voulu éliminer, après la fin de la guerre d’Algérie, un important responsable de l’OAS, auteur de nombreux attentats en France.

Toute leur vie, le couple Saint-Aubin fera l'impossible pour déterrer la vérité dissimulée, enchaînant les sièges des tribunaux et des ministères. Tellement remuants qu'un juge de Draguignan, Claude Gauze, finira par les déclarés irresponsables. Il leur faudra attendre 21 ans avant que 240 pages d'un dossier tenu secret révèlent les causes de l'accident.

Un brusque coup de volant à gauche provoqué par un obstacle imprévu : la participation d'un véhicule militaire. En 1990, la famille reçoit une indemnisation pour dédommager du mauvais fonctionnement de la justice. 

Je paierai cher pour savoir ce qu'il s'est passé

François Saint-Aubin, frère de la victime
À écouter aussi

"L'État nous a alloué 500.000 francs", se rappelle François Saint-Aubin, le frère de la victime, interviewé dans L'heure du crime sur RTL. "On nous a dit : 'essayez d'en arrêtez là avec cette affaire'. Mon père a dit non : 'On a jamais réclamé un centime, l'argent je n'en veux pas !'" 

Aujourd'hui, le frère de la victime se dit en colère contre la justice française. Rien n'est oublié. "Ils ont gâché la vie de mes parents et accessoirement la mienne à titre un peu moindre. Je n'avais que 20 ans et j'avais la vie devant moi, explique t-il. C'est quelque part se moquer du monde, je peux pas accepter ça".

Cette clôture ne laisse pas la famille Saint-Aubin sans regret. François Saint-Aubin poursuit : "Si c'était à refaire, on referai pareil mais le drame dans cette affaire, c'est qu'on ne sait toujours pas exactement qui a fait quoi. Et je paierai cher pour savoir ce qu'il s'est passé". 

Aujourd'hui, les parents de Jean-Claude Saint-Aubin ne sont plus de ce monde pour demander des comptes mais le combat familial se poursuit.

Les invités de "L'heure du crime"

Denis Langlois, avocat et auteur de L’Affaire Saint-Aubin, la Différence
- François Saint-Aubin, frère de Jean-Claude Saint-Aubin.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/