3 min de lecture Michel Fourniret

Affaire Mouzin : dans les Ardennes, Michel Fourniret reste muet sur le sort d’Estelle

Malgré cinq jours de mise en situation dans les Ardennes, le tueur en série Michel Fourniret n’a pas révélé le lieu où il a enterré le corps d’Estelle Mouzin.

Le tueur en série Michel Fourniret à Charleville-Mézières, le 28 octobre 2020.
Le tueur en série Michel Fourniret à Charleville-Mézières, le 28 octobre 2020. Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Quatre mois après des fouilles infructueuses dans les Ardennes, Michel Fourniret n’a toujours pas dévoilé le lieu où il a enterré le corps d’Estelle Mouzin. Le tueur en série avait reconnu avoir enlevé puis tué la fillette en 2003. 

Cinq jours de mise en situation n’auront pas suffi. Alors que la famille d’Estelle Mouzin "attend de pouvoir inhumer le corps" de la jeune fille, comme l'a souligné une de ses avocats, Me Corinne Herrmann, le tueur en série âgé de 78 ans est resté muet sur le sort de la fillette

La juge d'instruction Sabine Kheris, qui entend "déclencher des souvenirs" chez Michel Fourniret, a confirmé, vendredi 30 octobre, que pour l’heure, "le corps d'Estelle Mouzin n'a pas été retrouvé", alors qu’elle quittait le château de Sautou, une vaste propriété isolée ayant appartenu à celui qui se fait appeler "L’Ogre des Ardennes". "Les recherches vont se poursuivre dans un second temps", a-t-elle ajouté, sans fournir plus de détails.

Cinq jours de mise en situation

Les fouilles se sont dans un premier temps concentrées sur la maison de Ville-sur-Lumes, ancienne résidence de la soeur de Fourniret. Selon le témoignage de son ex-épouse et complice, Monique Olivier, il y aurait séquestré, violé et tué Estelle Mouzin

À lire aussi
Le tueur en série Michel Fourniret à Charleville-Mézières, le 28 octobre 2020. Michel Fourniret
La santé de Fourniret inquiète la famille Mouzin qui veut "les dernières réponses"

Lors de précédentes recherches, menées en juin dernier en l’absence du tueur en série, l’ADN partiel de la jeune fille avait été retrouvé à deux endroits sur un matelas saisi dans cette maison.

L’ex couple, accompagné notamment d'enquêteurs, d'experts en recherche criminelle de la gendarmerie et d'archéologues, a ensuite sillonné une large zone allant d'un étang à un cimetière de Charleville-Mézières, de Floing (où Michel Fourniret possédait un terrain aménagé en jardin d'enfants) au château du Sautou.

"On n’est pas loin"

Michel Fourniret, dont l'état neurologique est inconstant et la santé "fragile", a "montré des points sur des cartes" mais n’a pas désigné un lieu précis : aucune fouille n’a pu être entreprise. Le tueur avait précisé avoir des troubles de la mémoire, mais pour Me Herrmann, "on ne sait pas s'il ne se souvient plus, s'il a peur de se tromper ou s'il ne veut pas donner d'emplacement".

D’après l’avocate, Monique Olivier s'est montrée "très participante", alors que la défense de cette dernière, Me Richard Delgenes, a exprimé mercredi un certain optimisme. "On n'est pas loin", avait-il affirmé.

Un procès d’ici fin 2021 ?

À l'issue de l'information judiciaire, le parquet prendra ses réquisitions avant une mise en accusation devant la cour d'Assises, pour un procès qui ne devrait pas se dérouler avant fin 2021, voire 2022.

Michel Fourniret avait fini par avouer en mars sa responsabilité dans l’enlèvement et le décès d’Estelle Mouzin. "Je reconnais là un être qui n'est plus là par ma faute", avait-il déclaré à la juge. Il a été ensuite mis en examen en novembre 2019 pour "enlèvement et séquestration suivis de mort". Son ex-épouse Monique Olivier, qui avait confirmé "l'implication" du tueur dans la disparition de la fillette, a été mise en examen pour "complicité". 

En 2008, "l'Ogre des Ardennes" a été condamné à la perpétuité incompressible pour les meurtres de sept jeunes femmes ou adolescentes commis entre 1987 et 2001. En 2018, il a avoué avoir tué deux autres jeunes femmes dans l'Yonne, Marie-Angèle Domece et Joanna Parrish.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Michel Fourniret Enquête Recherche
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants