1 min de lecture Littérature

Affaire Matzneff : accusé de pédophilie, l'écrivain dénonce des "attaques injustes"

Tandis que la polémique enfle, l'écrivain de 83 ans s'est défendu en évoquant "la beauté de l'amour", vécu dans les années 1980 avec l'éditrice Vanessa Springora, lorsqu'elle avait 14 ans.

Gabriel Matzneff en 2014 (illustration)
Gabriel Matzneff en 2014 (illustration) Crédit : Jacques DEMARTHON / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Le goût de Gabriel Matzneff pour les Moins de seize ans crée la tourmente dans le monde littéraire et pas seulement. L'écrivain, au cœur d'une polémique autour de son attirance sexuelle pour les mineurs, a dénoncé dimanche 29 décembre des "attaques injustes" à son encontre et défendu "la beauté" de sa relation avec Vanessa Springora, qui publie un livre choc sur son expérience passée avec l'écrivain.

Dans un message écrit au Parisien, l'écrivain, aujourd'hui âgé de 83 ans, dénonce "de si injustes et excessives attaques" et évoque "la beauté de l'amour que nous vécûmes, Vanessa et moi".

Le goût autoproclamé de Gabriel Matzneff, aujourd'hui âgé de 83 ans, pour les jeunes filles et les jeunes garçons n'a jamais fait ciller le monde de l'édition. Mais la sortie le 2 janvier de Consentement de Vanessa Springora est en train de changer la donne.

L'écrivaine et éditrice raconte dans ce livre comment elle a été séduite par le presque quinquagénaire au milieu des années 1980 lorsqu'elle avait 14 ans et le poids de cette histoire sur sa vie, ponctuée de dépressions.

À lire aussi
Découvrez les mots étrangers que l'on pensait avoir inventé ! histoire
Les mots étrangers que la langue française a adoptés

Le livre sort dans un contexte de dénonciation des violences sexuelles en France, après une nouvelle accusation de viol visant le réalisateur franco-polonais Roman Polanski et celles d'agressions et de harcèlement sexuels de l'actrice Adèle Haenel à l'encontre du cinéaste Christophe Ruggia.

Le ministre de la Culture Franck Riester a apporté samedi 28 décembre son soutien à "toutes les victimes" de Gabriel Matzneff jugeant que "l'aura littéraire" n'était "pas une garantie d'impunité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Pédophilie Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants