1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais "n’a toujours pas dit la vérité", dit la mère de fillette

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais "n’a toujours pas dit la vérité", dit la mère de fillette

VU DANS LA PRESSE - La mère de Maëlys s'est confiée après le procès de l'assassin de sa fille dans l'affaire Arthur Noyer. Selon elle, Nordahl Lelandais "n'a toujours pas dit la vérité" et "sait ce qu'il fait."

Joachim et Jennifer de Araujo, les parents de Maëlys, le 27 août 2018
Joachim et Jennifer de Araujo, les parents de Maëlys, le 27 août 2018
Crédit : ROMAIN LAFABREGUE / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin
Journaliste

Nordahl Lelandais a été reconnu coupable du meurtre d'Arthur Noyer et condamné à 20 ans de réclusion criminelle avec une période de sureté des deux tiers. L'ancien militaire est également poursuivi pour le meurtre de la petite Maëlys, 8 ans. Tout comme pour le meurtre du caporal, Nordahl Lelandais soutient que la mort de la petite fille est "involontaire." 

Jennifer Maeco de Araujo, la mère de la fillette, a réagi à ce procès et la condamnation auprès de BFM TV. "Les premiers jours du procès ont été très difficiles pour moi. (...) J’ai été déçue par le comportement de l’assassin de ma fille car il n’a selon moi toujours pas dit la vérité." "Il a commis deux meurtres, donc il sait ce qu’il fait. Il veut se préserver, se protéger. Tout est contrôlé, calculé", a-t-elle poursuivi. 

Le 19 mars, le parquet de Grenoble a requis le renvoi de Nordahl Lelandais devant les assises de l'Isère. Selon une source judiciaire, le procès du suspect dans le meurtre de Maëlys pourrait avoir lieu "au cours du premier trimestre 2022". 

Elle veut le voir en prison "jusqu’à la fin de sa vie"

La mère de la petite fille s'est également confiée sur ce futur procès : "Avec ma famille, on a hâte d’y être mais on sera tendu, très tendu car on va voir des images de ma fille, reparler de cette nuit-là, ça va évoquer des moments tragiques."

À lire aussi

Elle a adressé un message à sa fille : "Maëlys, tu me manques, tu me manqueras toujours. Je serai toujours là pour toi, je me battrai pour toi jusqu’au bout, j’espère qu’il restera le plus longtemps possible dans sa prison. Jusqu’à la fin de sa vie. Et toi tu resteras dans mon cœur pour toujours (...) J’espère que tu seras quand même un tout petit peu fière de moi ma fille. Je t’aime très fort et j’espère que de là-haut tu es toujours avec nous et tu veilles sur nous."

Le 27 avril dernier, la cour d'appel de Grenoble a rejeté une requête en nullité d'une expertise psychiatrique qui avance notamment que Nordahl Lelandais n'était pas atteint, au moment du meurtre de Maëlys, d'un "trouble psychique ayant aboli ou même altéré son discernement ou le contrôle de ses actes". Les deux experts affirment également que l'ancien maître-chien présente un "état dangereux au sens psychiatrique." 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/