1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais renvoyé devant les assises de l'Isère pour "meurtre"
2 min de lecture

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais renvoyé devant les assises de l'Isère pour "meurtre"

Les juges d'instruction en charge de l'affaire Maëlys ont ordonné mardi 1er juin le renvoi de Nordahl Lelandais devant les assises de l'Isère pour le "meurtre" de la fillette, a indiqué ce jeudi le parquet de Grenoble.

Joachim et Jennifer de Araujo, les parents de Maëlys, le 27 août 2018
Joachim et Jennifer de Araujo, les parents de Maëlys, le 27 août 2018
Crédit : ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Cassandre Jeannin & AFP

Nordahl Lelandais est poursuivi pour le meurtre de la petite Maëlys, 8 ans, qui avait disparu dans la nuit du 26 au 27 août 2017, vers 3h du matin lors d'une fête de mariage en Isère. Rapidement suspecté, il a été mis en examen le 3 septembre de la même année pour "enlèvement". Plusieurs éléments à charge avaient alors été retrouvés, notamment une trace ADN découverte dans sa voiture et les photos d'une caméra le montrant quittant la cérémonie avec l'enfant et revenir sans elle. 

Mis en examen pour "meurtre" et après six mois de silence, Nordahl l'ancien militaire avait avoué avoir tué la petite fille et indiqué aux enquêteurs où se trouvaient les restes de sa victime à Domessin, dans une montagne de Savoie. Il avait alors affirmé que sa mort était "involontaire". 

Le 27 avril, la cour d'appel de Grenoble a rejeté une requête en nullité d'une expertise psychiatrique qui avance notamment que Nordahl Lelandais n'était pas atteint, au moment du meurtre de Maëlys, d'un "trouble psychique ayant aboli ou même altéré son discernement ou le contrôle de ses actes". Les deux experts affirment également que l'ancien maître-chien présente un "état dangereux au sens psychiatrique.

Un procès pour 2022 ?

Le 19 mars, le parquet de Grenoble avait requis le renvoi de Nordahl Lelandais devant les assises de l'Isère. Les magistrats ont suivi ces réquisitions. Il sera donc jugé pour "le crime de meurtre de Maëlys De Araujo, précédé de l'enlèvement et de la séquestration de l'enfant mineure de 15 ans", a précisé le procureur adjoint Boris Duffau. Selon une source judiciaire, le procès du suspect dans le meurtre de Maëlys pourrait avoir lieu "au cours du premier trimestre 2022".

L'ancien militaire est également renvoyé pour "les délits d'agressions sexuelles sur deux cousines de l'intéressé, mineures de 15 ans, et pour détention et enregistrement d'images pédopornographiques". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/