1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Grégory : "Les Villemin ont été persécutés par certains magistrats", déclare leur avocat

Affaire Grégory : "Les Villemin ont été persécutés par certains magistrats", déclare leur avocat

INVITÉ RTL- L'avocat du couple revient notamment sur les dernières demandes d'expertises et se montre optimiste quant à un futur procès.

Thierry Moser et Marie-Christine Chastant-Morand, les avocats des époux Villemin.
Thierry Moser et Marie-Christine Chastant-Morand, les avocats des époux Villemin.
Crédit : SOLAL/SIPA
Affaire Grégory : "Les Villemin ont été persécutés par certains magistrats", déclare leur avocat
08:25
Jérémy Billault
Journaliste

C'est à l'occasion de la publication de son livre que Jean-Marie Villemin a rompu de nombreuses années de silence. Maître Thierry Moser, avocat des parents du petit Grégory, qui publie Parole d'avocat aux éditions La Valette est l'invité de RTL Soir ce dimanche.

Au fil des années, il est devenu "un ami, un frère", selon les termes de Jean-Marie Villemin qui signe une postface très remarquée dans le livre de son avocat. Ce livre est consacré à sa vie d'avocat pénaliste, plus que sur l'affaire elle-même, relancée en décembre par de nouvelles demandes d'expertises.
"Si cette expertise est autorisée, nous pensons pouvoir avancer de manière significative, assure l'avocat. La justice a assemblé plusieurs éléments du puzzle, personnellement, je suis optimiste et je crois à l'éventualité d'un procès aux Assises d'ici deux ou trois ans."

Je pense que la justice a fauté

Thierry Moser, avocat du couple Villemin, sur RTL

Ces dernières années, le dossier a été marqué par d'importantes batailles sur des questions de procédure. "Cette bataille de procédures nous a fait perdre un temps précieux, déplore Thierry Moser, nous étions accaparés par une bataille de chicaneries juridiques et nous pouvons enfin nous pencher sur le fond du dossier."


Selon Me Moser, "le couple Villemin a été persécuté par certains magistrats, par certains journalistes, certains avocats". "Au moment du procès de Jean-Marie, fin 1993, pour le meurtre de Laroche, le président de la cour d'Assises nous a dit, à nous avocats du couple, de lui présenter les excuses de la justice", se souvient-il.

À lire aussi

L'avocat se souvient également du juge Lambert, magistrat très critiqué, au moment de sa décision de mettre en examen la mère du petit Grégory, Christine Villemin. "En 47 ans de métier, je n'ai jamais entendu un discours si peu futé au moment d'une mise en examen", assure-t-il.

"Je pense que la justice a fauté", affirme enfin Thierry Moser, qui évoque "la partialité évidente des enquêteurs" et explique : "ça me reste sur l'estomac, nous sommes ulcérés par la faiblesse et la négligence de certains magistrats". 

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/