1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Delphine Jubillar : la justice rejette la demande de remise en liberté du mari
1 min de lecture

Affaire Delphine Jubillar : la justice rejette la demande de remise en liberté du mari

Le mari de Delphine Jubillar, disparue en décembre dernier dans le Tarn, reste incarcéré après le rejet de sa demande de remise en liberté. L'homme, âgé de 34 ans, a fait savoir qu'il fera appel de cette décision.

Cédric Jubillar, le mari de Delphine Jubillar
Cédric Jubillar, le mari de Delphine Jubillar
Crédit : Fred SCHEIBER / AFP
L'INTÉGRALE - Disparition de Delphine Jubillar : le mari est-il un meurtrier ou le coupable idéal ?
40:13
L'ENQUÊTE - Delphine Jubillar : l'avocat de son mari réagit dans "L'heure du crime"
15:11
Florise Vaubien & AFP

Le mari de Delphine Jubillar reste en prison. Pour la deuxième fois, la justice a rejetée ce jeudi une demande de remise en liberté de Cédric Jubillar, a indiqué jeudi à l'AFP son avocat. Son épouse de 33 ans, mère de deux enfants, avait disparu sans laisser de trace le 16 décembre 2020 de leur domicile à Cagnac-les-Mines (Tarn). Me Jean-Baptiste Alary a précisé que son client fera appel de cette décision tout en rappelant que ce rejet n'est pas "une décision de culpabilité". "Ce sont des critères qui ne préjugent pas de la culpabilité", a-t-il insisté. 

D'après Me Jean-Baptiste Alary, le juge des libertés a estimé que l'époux de la victime devait rester incarcéré pour plusieurs raisons : notamment pour préserver les preuves, éviter les risques de pression sur les témoins et les victimes et garantir son maintien à la disposition de la justice. L'avocat a indiqué qu'une nouvelle audience se tiendra devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel dans une quinzaine de jours après son appel. 

Cédric Jubillar, un peintre-plaquiste de 34 ans, a été mis en examen pour meurtre et écroué le 18 juin mais sa défense a toujours pointé du doigt l'absence de preuves de culpabilité de son client qui clame son innocence. Une première demande de remise en liberté avait déjà été rejetée par la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Toulouse le 8 juillet dernier. Pour l'heure, le corps de Delphine Jubillar, avec qui le suspect était en instance de divorce, n'a toujours pas été retrouvé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/