1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Daval : comment Jonathann Daval a été trahi par la science
2 min de lecture

Affaire Daval : comment Jonathann Daval a été trahi par la science

ÉCLAIRAGE - Le corps d'Alexia Daval avait été retrouvé en partie calciné dans une forêt en octobre 2017. Après des semaines d'enquête et de mensonges, Jonathann Daval a été trahi par des recherches scientifiques sur sa voiture.

Jonathann Daval en conférence de presse en novembre 2017
Jonathann Daval en conférence de presse en novembre 2017
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Alice Moreno & Cassandre Jeannin

Celui que tous pensait être un veuf éploré se révèlera finalement être aux yeux de l'opinion publique un meurtrier froid et manipulateur. Découvrez comment la science a permis aux enquêteurs d'interpeller Jonathann Daval, condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son épouse Alexia retrouvé calcinée dans un bois.

Le 28 octobre 2017, un appel à témoins est lancé après la disparition d'Alexia Daval au cours de son jogging en Haute-Saône. Deux jours plus tard, son corps calciné est retrouvé dissimulé sous des branchages, dans le bois de Velet-Esmoulin près de Gray, à plusieurs kilomètres du parcours qu'elle empruntait habituellement.

Pendant des semaines, les enquêteurs ont rassemblé des indices mais aucun suspect n'est interpellé. Ce n'est que le 29 janvier 2018 que le mari de la joggeuse Jonathann Daval est placé en garde à vue.

Quels sont les indices qui ont mené à Jonathann ?

Au lendemain de la disparition d'Alexia Daval, son mari présentait des griffures sur les avant-bras. Aussi, un drap manquant dans le placard du couple est retrouvé enroulé autour du cadavre d'Alexia. 

À lire aussi

L'élément qui va finir d'accabler Jonathann sera une balise GPS installée sur son fourgon. Grâce à elle, les enquêteurs vont découvrir que le véhicule a été déplacé la nuit du crime, de la maison des Daval, jusqu'au lieu de découverte du corps. Le responsable de l'unité expertise réseaux télécoms à l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale a pu retracer le parcours de l'informaticien cette nuit-là avec la technique du net monitoring de détection des antennes-relais.

"Une voiture ne bouge pas toute seule. Cette balise GPS fonctionne grâce à des ondes radio mobiles, ce qui fait qu'elle est en permanence en contact avec le meilleur relai. Ça nous a permis de savoir sur quelles antennes elle est passée", a-t-il assuré. Grâce à un logiciel dédié, il a pu retracer l'éventuel trajet de Jonathann Daval pour identifier les antennes-relais qui se déclenchaient sur son passage. "Parmi les relais accrochés à l'endroit où il y avait le corps, j'avais confirmé qu'effectivement certains relais avaient été accrochés par la balise. Ça correspondait avec sa présence sur cet endroit-là", a affirmé le responsable.

Pris en étau par les éléments de preuves, Jonathann Daval est finalement passé aux aveux le lendemain de son interpellation. 

Les labos du crime : quand la science fait basculer l'enquête du 17 juillet 2021
Les labos du crime : quand la science fait basculer l'enquête
Découvrir l'émission
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/