1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Accident de Lady Diana : Dodi Al Fayed a "une grande responsabilité", estime un policier
1 min de lecture

Accident de Lady Diana : Dodi Al Fayed a "une grande responsabilité", estime un policier

Daniel Bourdon, ancien policier, détaille dans "L'Heure du crime" le scénario de l'accident dans lequel Lady Diana a péri le 31 août 1999.

La reine Elizabeth devant Kesington Palace lors la mort de Lady Diana
La reine Elizabeth devant Kesington Palace lors la mort de Lady Diana
Crédit : JOHN STILLWELL / POOL / AFP
La responsabilité d'Al Fayed dans l'accident de Lady Diana
01:17
L'INTÉGRALE - Lady Di : les secrets du Tunnel de l'Alma
41:25
L'ENQUÊTE - Lady Di : les secrets du Tunnel de l'Alma
14:53
Jean-Alphonse Richard & Marie Bossard & Alexis Kergus

Les conditions de l'accident du 31 août 1997 sous le tunnel de l'Alma à Paris restent encore mystérieuses. À bord du véhicule se trouvaient quatre personnes : Lady Diana, princesse de Galles, Dodi Al Fayed, son compagnon, le chauffeur, Henri Paul et le garde du corps, Trevor Rees-Jones, seul survivant.  

Plusieurs pistes ont été étudiées. Certains parlent d'un complot, d'autres évoquent une chasse avec les paparazzis qui suivaient la Mercedes, d'autres un accident tragique dû à l'alcool. Henri Paul, le chauffeur de la voiture et directeur de la sécurité à l'Hôtel du Ritz avait en effet un taux d'alcoolémie oscillant entre 1,75 et 1,85 grammes par litre de sang.

"Dodi Al Fayed va prendre une grande responsabilité dans l'accident sans le savoir", explique Daniel Bourdon, ancien policier auteur du livre "Diana, cette nuit-là" aux éditions Michel Lafon, et invité de L'Heure du crime le vendredi 14 janvier 2022. Les paparazzis étant trop nombreux devant l'hôtel, le compagnon de Lady Diana décide de la faire partir dans une autre voiture, la fameuse Mercedes, par l'arrière du bâtiment. C'est Dodi Al Fayed aussi qui aurait désigné Henri Paul pour conduire alors qu'il était en train de consommer de l'alcool, ne pensant pas travailler ce soir-là.

"Dodi Al Fayed décide de changer la phase, d'ailleurs le garde du corps (Trevor Rees-Jones ndlr) n'est pas d'accord avec ça", ajoute Daniel Bourdon. "Tout est improvisé à partir de ce moment", affirme le policier. "Il y a un authentique jeu de chaises musicales pour savoir qui va prendre le volant de la Mercedes, jusqu’au dernier moment", réagit Jean-Alphonse Richard, "ce qui affaiblit la thèse d’un complot qui aurait été minuté avec des intervenants précis", conclut le présentateur de l'Heure du crime.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/