1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. 1.380 faits antireligieux enregistrés entre janvier et octobre 2021, un chiffre en baisse
2 min de lecture

1.380 faits antireligieux enregistrés entre janvier et octobre 2021, un chiffre en baisse

Entre janvier et octobre 2021, 1.380 faits antireligieux ont été enregistrés sur notre territoire, soit 17,2% de moins qu'en 2019.

Une église catholique (illustration)
Une église catholique (illustration)
Crédit : AFP/Gilles Targat
1.380 faits antireligieux enregistrés entre janvier et octobre 2021, un chiffre en baisse
00:02:44
1.380 faits antireligieux enregistrés entre janvier et octobre 2021, un chiffre en baisse
00:02:44
Guillaume Chieze - édité par Florine Boukhelifa

Alors que deux églises de Seine-Saint-Denis ont été vandalisées dans la nuit de dimanche à lundi, le ministre de l'Intérieur s'est rendu sur place dans la matinée du jeudi 13 janvier. À Romainville, Gérald Darmanin a dénoncé "des actes inacceptables".

Des actes qui se semblent se répéter : une semaine auparavant, un homme a saccagé une partie de la basilique de Saint-Denis. Autre exemple, en décembre, le carré musulman du cimetière de Mulhouse était vandalisé. Pourtant, cela ne signifie pas une recrudescence des actes anti-religieux, au contraire.
 
En 2021, 1.380 faits antireligieux ont été enregistrés entre les mois de janvier et d'octobre. Si l'on compare ces chiffres à ceux de 2019, en mettant de côté l'année 2020 en raison du contexte sanitaire, la tendance est plutôt à une forte baisse : - 17,2%. Ces faits antireligieux, comme les appelle le ministère de l'Intérieur, sont majoritairement des vols et des dégradations commis à l'intérieur comme à l'extérieur des édifices, également dans les cimetières.

Les actes contre les musulmans en hausse

Si toutes les religions sont concernées, les actes anti-chrétiens sont plus nombreux. Il y en a eu 686 enregistrés l'an dernier, 523 contre la communauté juive, et 171 contre les musulmans. Cependant, en considérant le poids de chacune de ces religions en France, notamment grâce au nombre d'édifices religieux qu'elles possèdent, les faits antisémites sont largement sur-représentés. Enfin, tandis que les actes contre les chrétiens et les juifs sont en baisse, ceux contre la communauté musulmane connaissent une hausse de 32%.
 
Pour protéger les lieux de culte, la police met en général en place des patrouilles dynamiques. Il n'y a donc pas un policier ou un gendarme devant chaque édifice, mais des équipages passent régulièrement dans le but de dissuader voleurs et vandales. Néanmoins, avec 42.000 églises, 2.000 mosquées et 300 synagogues, impossible d'être partout à la fois.

Le ministre de l'Intérieur incite alors les religieux à s'équiper en vidéosurveillance. Gérald Darmanin a par exemple débloqué une enveloppe de 4 millions d'euros pour aider ceux qui souhaiteraient installer des caméras. Le dispositif s'adapte aux différents contextes : en cas d'attentats ou de grandes fêtes religieuses, Beauvau fait systématiquement passer des circulaires aux forces de l'ordre pour renforcer visiblement la sécurité autour des édifices religieux.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/