1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Visas : pourquoi la France durcit-elle le ton à l'égard du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie ?
1 min de lecture

Visas : pourquoi la France durcit-elle le ton à l'égard du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie ?

DÉCRYPTAGE - Paris a décidé de durcir les conditions d'obtention des visas à l'égard du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie, accusés de ne plus reprendre leurs sans papiers interpellés en France.

Illustration de passagers à l'aéroport Charles de Gaulle, en avril 2021
Illustration de passagers à l'aéroport Charles de Gaulle, en avril 2021
Crédit : Ian LANGSDON / POOL / AFP
Visas : pourquoi la France durcit le ton à l'égard du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie ?
02:18
Visas : pourquoi la France durcit le ton à l'égard du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie ?
02:18
Thomas Prouteau - édité par Thomas Pierre

La France a annoncé ce mardi qu'elle avait décidé de durcir les conditions d'obtention des visas à l'égard du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie. Concrètement, qu'est-ce qui va changer ? Dès cette semaine la délivrance de visas court séjour pour les Algériens, les Marocains, les Tunisiens qui souhaitent venir en France va être drastiquement limitée. 

Moitié moins pour l'Algérie et le Maroc, un tiers de moins pour la Tunisie. C'est ce qu'annonce en tout cas le gouvernement. Cela concerne en théorie les touristes, mais aussi certains étudiants et les hommes d'affaires. Mais pourquoi la France durcit-elle le ton ? 

Parce que les trois pays du Maghreb, Algérie en tête, sont accusés de ne plus reprendre leurs sans papiers interpellés en France. Pour expulser un étranger. Il faut en effet un laissez-passer consulaire du pays d'origine. Avec l'épidémie de Covid-19, les expulsions se sont interrompues. C'est logique, mais elles ne reprennent pas et Paris en rend responsable Tunis, Alger et Rabat. 

Un timing qui interroge

Alors, le timing de la mesure interroge tout de même. Alors que l'immigration s'est fortement invitée dans les débats en vue de la présidentielle. Un conseiller ministériel assure à RTL que le problème est discuté depuis des mois. 

Autre interrogation, on se demande combien de personnes cela va réellement concerner. L'Algérie, le Maroc et la Tunisie sont en effet toujours en zone rouge. Covid-19 et le nombre de visas pour la France est déjà réduit à sa portion congrue.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/