1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Suède : émeutes, blessés, Corans brûlés... Ce qu'il s'est passé
2 min de lecture

Suède : émeutes, blessés, Corans brûlés... Ce qu'il s'est passé

Vingt-six personnes ont été arrêtées après de violents affrontements ce dimanche en Suède entre les forces de l'ordre et des manifestants protestant contre un rassemblement d'extrême droite.

26 personnes ont été arrêtées après des violences en Suède.
26 personnes ont été arrêtées après des violences en Suède.
Crédit : Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

La police a indiqué que 26 personnes ont été arrêtées après de violents affrontements ce dimanche 17 avril en Suède entre les forces de l'ordre et des manifestants protestant contre un rassemblement prévu d'un groupuscule d'extrême droite qui voulait brûler le Coran.

"La nuit a été calme après les émeutes d'hier à Navestad (dans la ville de Norrköping, centre)", un quartier à forte population musulmane. "La police a placé huit personnes en garde à vue, soupçonnées d'émeutes violentes", ont affirmé les forces de l'ordre dans un communiqué. Dans la ville voisine de Linköping, où des troubles avaient également éclaté, 18 personnes ont été placées en garde à vue.

Dans les deux villes, les affrontements avaient éclaté dimanche 17 avril, pour la deuxième fois en quatre jours. Des pierres ont notamment été lancées contre la police et des voitures brûlées. Jeudi 14 avril, les manifestants avaient protesté contre un rassemblement du groupuscule anti-immigration et anti-islam "Ligne dure", dirigé par le Dano-Suédois Rasmus Paludan.

Dimanche, ils ont à nouveau manifesté pour protester contre de nouveaux rassemblements annoncés, auxquels M. Paludan a finalement renoncé. A Norrköping, la police a tiré des coups de semonce qui ont, par ricochet, blessés trois personnes. Rasmus Paludan, qui a été condamné au Danemark pour injures racistes, a réalisé ces derniers jours une "tournée" en Suède, ciblant les quartiers à forte population musulmane pour y brûler le Coran et engendrant de violentes contre-manifestations sur son passage.

Un acte vivement condamné

À lire aussi

A Malmö, où il a brûlé un Coran samedi, la nuit de dimanche à lundi a été agitée, pour la deuxième fois consécutive, avec notamment un départ de feu dans une école. La tenue de rassemblements de Rasmus Paludan où il brûle le Coran a donné lieu à des protestations dans le monde arabe. 

La diplomatie irakienne, qui a convoqué le chargé d'affaires suédois, a jugé qu'il s'agissait d'un acte "provocateur pour les sentiments des musulmans et offensant pour ce qu'ils ont de sacré". L'Arabie saoudite a également "condamné les agissements de certains extrémistes en Suède et leurs provocations contre les musulmans", selon son agence officielle.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.