1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Kazakhstan : les émeutes ont fait 225 morts, plus de 2.600 personnes hospitalisées
1 min de lecture

Kazakhstan : les émeutes ont fait 225 morts, plus de 2.600 personnes hospitalisées

Les violents troubles au Kazakhstan ont causé un lourd bilan depuis début janvier : les autorités ont recensé 225 morts, plus de 2.600 personnes hospitalisées, dont 67 dans un état grave.

Des manifestants près d'un bâtiment administratif lors d'un rassemblement contre une hausse des prix de l'énergie à Almaty, le 5 janvier 2022.
Des manifestants près d'un bâtiment administratif lors d'un rassemblement contre une hausse des prix de l'énergie à Almaty, le 5 janvier 2022.
Crédit : AFP
Florise Vaubien & AFP

Les autorités ont rapporté ce samedi 15 janvier le terrible bilan des émeutes au Kazakhstan : "pendant l'état d'urgence, les corps de 225 personnes ont été admis dans les morgues, dont 19 étaient des agents des forces de l'ordre et des militaires", a déclaré Serik Shalabaev, un représentant du Procureur général, lors d'un point de presse. 67 blessés sont dans un état grave. 

Les violents troubles ont débuté dimanche 2 janvier par des manifestations pacifiques contre la hausse des prix de l'énergie, rappelle le Monde. Ce terrible drame représente une augmentation spectaculaire par rapport aux précédents bilans officiels. D'autres cadavres étaient ceux de "bandits armés qui ont participé à des attaques terroristes", selon M. Shalabaev déplorant que "des civils ont également été victimes d'actes terroristes", selon lui.

Par ailleurs, on compte plus de 2.600 personnes hospitalisées, rapporte Asel Artakshinova, porte-parole du ministère de la Santé. 67 d'entre elles se trouvant actuellement dans un état grave. 

Le Kazakhstan avait précédemment fait état de moins de 50 morts : le gouvernement avait comptabilisé 26 "bandits armés" et 18 agents de sécurité décédés dans ce conflit. Il a imputé le triste bilan des manifestations à des bandits et à des "terroristes" internationaux qui, selon lui, ont détourné les manifestations.

À lire aussi

Les troupes de l'Organisation du traité de sécurité collective, dirigée par Moscou, qui sont intervenues, ont commencé à se retirer progressivement à partir de jeudi.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/