1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Manifestations en Guadeloupe : une nuit marquée par des émeutes et des pillages
1 min de lecture

Manifestations en Guadeloupe : une nuit marquée par des émeutes et des pillages

38 personnes ont été interpellées alors que les émeutes et les affrontements se sont poursuivis ce week-end en Guadeloupe. Des renforts sont attendus dans la soirée.

Un blocus de manifestants au rond-point de Perrin Les Abymes, en Guadeloupe, le 17 novembre 2021.
Un blocus de manifestants au rond-point de Perrin Les Abymes, en Guadeloupe, le 17 novembre 2021.
Crédit : Carla BERNHARDT / AFP
Adeline Courson - édité par Florise Vaubien

En Guadeloupe, la situation sanitaire beaucoup plus grave qu'en métropole et les mesures anti-Covid ont provoqué de vives contestations. Elles ont depuis totalement dérivé en émeutes et pillages sur l'archipel. Le gouvernement a annoncé, samedi 20 novembre, une cinquantaine de membres du Raid et du GIGN

La nuit dernière a été marquée par des affrontements et des violences, malgré le couvre-feu imposé par les autorités. Des membres des forces de l'ordre ont été visés par des tirs à balle réelle et de nombreux commerces ont été pillés. Au total, 38 personnes ont été interpellées

Les habitants des Abymes n'ont pas pu fermer l'oeil cette nuit : des détonations ont été entendus dans le quartier. Certains manifestants sont montés sur les toits pour tirer sur les policiers qui ont répondu par des gaz lacrymogènes. Bilan : un policier et un pompier légèrement blessés par des plombs

Il n'est pas question de baisser les bras.

Le procureur de Pointe-à-Pitre, Patrick Desjardin, sur RTL

À Basse-Terre, une cinquantaine de casseurs ont pillé des commerces, notamment celui de Bruno : "Ils ont tout saccagé : ils ont pris au moins 80% de la marchandise. On a deux personnes qui sont au chômage", déplore le responsable. 

À lire aussi


Le procureur de Pointe-à-Pitre, Patrick Desjardin, explique de son côté que les personnes interpellées sont majoritairement "des jeunes". "Il n'est pas question de baisser les bras face à cette délinquance, au contraire !", a-t-il ajouté. Dès lundi, les audiences de comparution immédiate auront lieu pour juger les individus impliqués dans ces émeutes


L'arrivée des renforts ce dimanche soir est donc particulièrement attendu sur l'île tandis que les manifestants s'apprêtent encore à durcir le ton

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/