1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Sommet de Porto : Macron appelle "les Anglo-saxons" à arrêter de "bloquer" les vaccins

Sommet de Porto : Macron appelle "les Anglo-saxons" à arrêter de "bloquer" les vaccins

Au nom de "la solidarité" vaccinale mondiale, le chef de l'État a demandé aux "Anglo-saxons" d'arrêter de "bloquer" les exportations de vaccins. Les européens sont "les plus généreux (...) des pays développés", a-t-il souligné.

Le président Emmanuel Macron au Palacio de Cristal dans le cadre du sommet social de Porto organisé au centre des congrès Alfandega de Porto en mai 7, 2021.
Le président Emmanuel Macron au Palacio de Cristal dans le cadre du sommet social de Porto organisé au centre des congrès Alfandega de Porto en mai 7, 2021.
Crédit : JOSE COELHO / POOL / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien
Journaliste

Un appel à "la solidarité" pour faire face à la pandémie de coronavirus, responsable de plus de 3 millions de morts dans le monde. Vendredi, le chef de l'État français a appelé les pays anglo-saxons à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccins et des éléments nécessaires pour leur production. Emmanuel Macron a ainsi demandé plus de générosité alors que de nombreux pays gardent leurs doses uniquement pour leur population, rapporte Ouest France

Pour renforcer "la solidarité" et "pour que le vaccin circule", il ne faut "pas bloquer les ingrédients et les vaccins eux-mêmes", a-t-il déclaré lors du sommet européen à Porto, consacré à l'harmonisation des politiques sociales sur le Vieux continent, détaille le Huffpost

Mais "aujourd'hui, les Anglo-saxons bloquent beaucoup de ces ingrédients et des vaccins", a-t-il déploré, soulignant que "100 % des vaccins" produits outre-Atlantique sont destinés au marché américain exclusivement.

Nous sommes les plus généreux au monde.

Emmanuel Macron lors du sommet européen à Porto le 7 mai 2021.

Emmanuel Macron a mis en lumière le net décalage de répartition des vaccins contre le coronavirus rappelant que sur 110 millions de doses produites en Europe, l'Union européenne en a exporté 45 millions et gardé 65 millions. "Nous sommes les plus généreux au monde dans le camp des pays développés", a-t-il fait remarquer.

À lire aussi

Dans le débat sur la levée potentielle des brevets pharmaceutiques, le président français a répété être favorable à un vaccin géré comme bien commun. De même pour Joe Biden qui soutient une répartition plus équitable des sérums dans le monde. "Les Européens, nous nous battons pour que le vaccin soit un bien public mondial depuis maintenant un an, et je suis heureux que l'on nous suive", a estimé le chef de l'État.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/