1 min de lecture Iran

Soleimani menaçait des "centaines de vies américaines", assure Mike Pompeo

Selon le chef de la diplomatie américaine, le général iranien tué dans un raid américain en Irak, dans la nuit de jeudi à vendredi 3 janvier, préparait une "action d'envergure".

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, le 2 mai 2018 à Washington
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, le 2 mai 2018 à Washington Crédit : AFP / MANDEL NGAN
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Après la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué dans un raid américain en Irak dans la nuit de jeudi à vendredi 3 janvier, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a assuré que les États-Unis souhaitaient une "désescalade" des tensions.

Le secrétaire d'État a affirmé, sur la chaîne américaine CNN, que le général préparait une "action d'envergure" dans la région, qui menaçait "des centaines de vies américaines". "Nous avons pris notre décision sur la base des évaluations de nos services de renseignement. Nous savons que c'était imminent", a-t-il expliqué. 

Le général aurait dû être tué "il y a des années", a déclaré Donald Trump. "Le général Qassem Soleimani a tué ou grièvement blessé des milliers d'Américains sur une longue période et prévoyait d'en tuer beaucoup d'autres. Il était directement ou indirectement responsable de la mort de millions de personnes", a-t-il déclaré sur Twitter. Le secrétaire d'État a publié une vidéo montrant, selon lui, des Irakiens "dansant dans la rue" pour célébrer la mort de Qasseim Soleimani.

En réponse, l'Iran a promis de "venger" sa mort

Mike Pompeo a indiqué s'être entretenu avec ses homologues chinois, britannique et allemand de la "décision de Donald Trump d'éliminer Qassem Soleimani en réponse à des menaces imminentes pour des vies américaines". 
 
L'émissaire de la République islamique iranienne en Irak, un dirigeant des Gardiens de la Révolution, a été tué sur une route d'accès à l'aéroport international de Bagdad. L'Iran a immédiatement promis de "venger" sa mort.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran Irak États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants