2 min de lecture Environnement

Des castors pour lutter contre les inondations

Pour protéger les villes des inondations, les Anglais ont trouvé une solution dont nous ferions bien de nous inspirer : ils réintroduisent des castors dans les rivières. Une étude publiée mi-février prouve que ça marche.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Des castors pour lutter contre les inondations Crédit Image : orkomedix - Flickr | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

Les castors ont changé la vie des habitants de plusieurs petites communes le long de la rivière Otter, dans le sud de l'Angleterre. Ces dernières étaient régulièrement inondées. Mais depuis 2013, et la réintroduction de castors, les inondations sont moins fréquentes et beaucoup moins fortes.

Pendant cinq ans, le professeur Richard Brazier, de l'Université d'Exeter, a passé tout son temps à étudier ces animaux. Au départ, il y avait deux couples. Aujourd'hui, ils sont seize. Ils ont construit six barrages qui ont réduit le débit de l'eau, diminué la puissance des courants et atténué les inondations.

Les barrages filtrent les engrais ou le fumier des exploitations agricoles qui se trouvent à proximité de la rivière. En plus, les barrages forment de petites piscines. Et les chercheurs ont aussi constaté que des poissons y trouvaient refuge pour se reproduire. Il y a un tiers de truites en plus à ces endroits de la rivière. 

Cependant, tout n'est pas rose dans cette histoire. Les inondations ont été réduites par endroit certes, mais il faut bien que l'eau aille quelque part. Une récolte de pommes de terre a été engloutie. Le gouvernement britannique attend le rapport définitif du professeur Brazier en septembre pour organiser un lâcher plus important dans d'autres rivières du pays.

Le castor est de retour en France

À lire aussi
Une rue près de la tour Eiffel à Paris, au douzième jour de confinement visant à freiner la propagation du Covid-19 en France. environnement
Coronavirus et confinement : "Une trêve passagère pour le climat," dit un médecin

Le castor est de retour en France. Il n'y en avait plus au début du XXe siècle. Il a été réintroduit, protégé. On en compte environ 20.000 en Camargue, dans l'Est et, depuis quinze jours, dans le Nord-Pas-de-Calais, comme l'a confirmé l'Office national de la biodiversité. 

On ne savait pas s'il s'agissait de castors ou de ragondins, son cousin américain qui se développe aussi chez nous mais qui, lui, a plutôt tendance à faire des dégâts. Contrairement à lui, le castor a la queue plate. Et surtout, il est bénéfique aux autres espèces. Ce qui lui vaut d'ailleurs son surnom d"'ingénieur des écosystèmes". 

Dans le Nord, pour en avoir le cœur net, des scientifiques ont observé des arbres coupés et taillés en crayon sur le Valjoly, un lac artificiel. Et ce sont bien des castors. C'est une bonne nouvelle pour la diversité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Inondations Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants