2 min de lecture Écologie

Environnement : bientôt des filtres sur les machines à laver pour récupérer le plastique

Une mesure de la loi anti-gaspillage impose désormais aux fabricants de machines à laver d'intégrer des filtres pour récupérer les particules en plastique qui polluent les océans.

ecologie C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Environnement : bientôt des filtres sur les machines à laver pour récupérer le plastique Crédit Image : MAX VETROV / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Florise Vaubien

Vous n'allez plus regarder votre machine à laver comme avant. À chaque lessive,  700.000 fibres de plastiques s'échappent dans la nature en moyenne. 700.000 particules microscopiques qui proviennent des textiles synthétiques que nous portons. D'où cette mesure votée dans la loi anti-gaspillage : les fabricants de machines à laver devront installer des filtres pour récupérer le plastique.

700.000 particules qui sont libérées par les textiles à chaque machine, c'est le résultat d'une étude d'universitaire britannique de Plymouth. Nos vêtements sont de plus en plus fabriqués avec du pétrole, de l'acrylique ou du polyester et chaque cycle use les tissus. Ces morceaux microscopiques s'échappent dans les stations d'épuration. Malgré les filtres, ces particules sont trop petites et poursuivent leur route vers les rivières. On en retrouve donc dans l'eau que l'on consomme et dans les océans.

Les industriels devront désormais empêcher ces plastiques de s'échapper. C'est l'objectif de la loi qui vient d'être votée : elle donne quatre ans aux fabricants pour mettre au point des filtres efficaces qui seront intégrés aux machines neuves. Bosch, Siemens, Whirlpool, ils ont tous rendez-vous au ministère de l'écologie. La secrétaire d'État Brune Poirson leur demandera de s'activer pour être prêts en 2024.

Ces filtres récupèrent 90% du plastique

Virginie Garin, sur RTL, lundi 17 février
Partager la citation

Les filtres existent déjà : ils ont été mis au point par une entreprise slovène, qui s'appelle Planet Care. Ces filtres se branchent sur le tuyau d'évacuation, grâce a un champs électrostatique et récupèrent 90% du plastique. Ils coûtent dix euros par mois : il faut le changer tous les mois et les faire importer de Slovénie. Cette start-up a rencontré a peu près toutes les grandes marques pour leur proposer son système. Elles ont toutes répondu qu'elles n'allaient pas se fatiguer à rajouter un filtre puisqu'elles n'en ont pas l'obligation. 

À lire aussi
La plage de La Grande-Motte dans l'Hérault le vendredi 22 mai environnement
Vacances d'été : plage, randonnée, montagne... Comment trier ses déchets ?

Mais c'est maintenant chose faite en France puisque nous sommes le premier pays au monde à rendre ce mécanisme obligatoire dans la loi. Il va falloir un système simple qui équipera les machines neuves : il faudra sans doute le nettoyer régulièrement, mais pas dans l'évier, sinon vous reverserez les particules polluantes dans la nature. De nombreuses questions demeurent encore. Les machines des particuliers et des professionnels, les laveries, les pressings seront concernées et les fabricants auront quatre ans pour mettre en place ce nouveau système.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Environnement Anti-gaspillage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants